Côte d'Ivoire

Zouan-Hounien : Une mémé folle de jalousie ouvre le crâne de son mari avec un caillou

Publié le Modifié le
zouan-hounien-une-meme-folle-de-jalousie-ouvre-le-crane-de-son-mari-avec-un-caillou Le mari blessé a été évacué au CHR de Man
Faits divers

Le village de Gbapleu-Gningleu situé à quelques encablures de Zouan-Hounien (Région du Tonkpi) a vécu, le jeudi 26 août 2021, une scène de jalousie extrême impliquant dame D.E., une quinquagénaire et son mari D.G., un sexagénaire. Soupçonnant ce dernier de la tromper avec leur voisine, la mémé a ouvert son crâne avec un gros caillou.

Le village de Gbapleu-Gningleu situé à quelques encablures de Zouan-Hounien a été, le jeudi 26 août 2021, le théâtre d’une scène de jalousie qui a failli tourner au drame. Dame D.E., la cinquantaine révolue, qui soupçonnait son mari D.G. de la tromper avec la voisine, lui a ouvert le crâne avec un gros caillou. Le pauvre sexagénaire a été évacué à l’hôpital de Zouan-Hounien, avant d’être référé au CHR de Man, vu son cas qui nécessitait un plateau technique plus relevé.

Selon Soir Info qui livre cette information, D.G., un sexagénaire et son épouse D. E. vivent un parfait amour depuis des années couronné par la naissance de plusieurs enfants. Mais depuis quelque temps, l’épouse soupçonne son mari de le tromper avec la voisine, surtout que les mauvaises langues font circuler cette information dans tout le village. La mémé prend son mal en patience jusqu’au jeudi 26 août 2021, où elle perd tout son sang-froid. Aux environs de 11h, ne voyant pas son mari à domicile, elle pense qu’il est allé à un rendez-vous galant avec la voisine. Elle se met donc à sa recherche dans tout le village et finit par le croiser dans une ruelle.

Sans autre forme de procès, elle sort le gros caillou dissimulé dans son pagne et l’envoie de toutes ses forces sur le crâne dégarni de son mari. Ce dernier s’écroule lourdement et perd connaissance. Pis, le sang gicle de son crâne ouvert. Des témoins de la scène volent à son secours et l’évacuent à l’hôpital général de Zouan-Hounien. Mais son cas étant jugé sérieux par les praticiens, il a finalement été référé au Centre hospitalier régional de Man.

A en croire le confrère, la mémé jalouse vaque tranquillement à ses occupations comme si de rien n’était. La santé de son mari est le cadet de ses soucis.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.