Port-Bouet : Deux incendies à Adjahui-Coubê causent la mort de trois enfants ; Belmonde Dogo aux côtés des familles sinistrées

Faits divers
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
port-bouet-deux-incendies-a-adjahui-coube-causent-la-mort-de-trois-enfants-belmonde-dogo-aux-cotes-des-familles-sinistrees Myss Belmonde Dogo, à droite, procédant à la remise d'une enveloppe à un parent de victime. (Ph: DR)

Deux incendies survenus les 25 juillet et 08 septembre 2021 à Adjahui-Coubê, un village de la commune de Port-Bouët ont causé la mort de trois enfants. La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo, s'y est rendue le samedi 11 septembre pour exprimer la compassion du gouvernement aux victimes de ces incendies et présenter ses condoléances aux deux familles endeuillées.

Les deux familles endeuillées par ces incendies ont reçu en plus des vivres et non vivres, une enveloppe de 1.500.000 Francs CFA.

Des dons en vivres et non vivres, et une aide financière d’un montant de plus d’un million de Francs CFA ont été faits aux 5 autres ménages sinistrés pour leur permettre de se trouver d’autres logis. Des dons ont également été faits au village.

« A peine nous sortions de la Journée nationale de la solidarité célébrée le 6 septembre 2021 à San Pedro, que nous apprenions le drame qui a frappé le paisible village d’Adjahui à Port Bouet. Dans l’élan de solidarité imprimé par le président de la République, nous sommes venus exprimer la compassion du gouvernement aux victimes de ces incendies, et présenter nos condoléances aux familles des 03 enfants âgés de 03 mois, 2 ans et 7 ans qui ont perdu la vie dans ces deux incendies meurtriers qui ont endeuillé le village », a affirmé Belmonde Dogo.

Dame Sambo Rosalie ayant perdu ses deux enfants âgés de 2 et 7 ans dans l’incendie du 08 septembre dernier, est encore sous le choc. La gorge nouée, elle a du mal à contenir ses larmes. «Lorsque je suis rentrée du travail le lendemain, mes voisins m'ont appris que mes deux enfants ont perdu la vie dans l'incendie de notre cour. C'est l'explosion d'une bouteille de gaz qui a provoqué le feu. Avec une telle nouvelle, je n'ai pas de mots à dire, si ce n'est que pleurer mes enfants», s'est-elle affligée avant de saluer la ministre de la Solidarité pour le soutien apporté. «Malgré ma souffrance, je me réjouis des dons du gouvernement fait à mon égard», a-t-elle indiqué.

Un geste salué aussi par la chefferie d'Adjahui-Coubê, qui réitère sa gratitude au gouvernement pour ses actions de solidarité envers les populations. «À travers ces dons, nous traduisons la reconnaissance des victimes au président de la République. Cela témoigne qu'elles ne sont pas seules», a exprimé Akradji Danho Abraham, président du Comité de gestion du village et d'appeler les populations à plus de vigilance afin d'éviter ce type d'incident.

Kadi Cissé, témoin oculaire est revenue sur les circonstances de l’incendie. «Aux environs de 22 heures, nous avons entendu une détonation dans la cour voisine. Apeurés, nous avons constaté que plusieurs maisons étaient en feu. C'est ainsi que les jeunes se sont mobilisés comme un seul homme pour éteindre les flammes avec les moyens de bords en utilisant de l'eau et du savon». À l'en croire, n'eût été l'intervention des riverains, les conséquences auraient été plus désastreuses. «Je loue le courage des jeunes qui a permis de circonscrire le plus rapidement possible le feu. Sinon vu la proximité des maisons, les dégâts auraient été plus graves», a-t-elle fait savoir.

La ministre de la Solidarité a salué les populations qui ont secouru dès les premières heures les victimes de ce drame. Puis de poursuivre qu'en le faisant, ces populations se sont appropriées la notion de la Côte d'Ivoire solidaire.

La chefferie du village a saisi cette occasion pour faire quelques doléances envers l'émissaire du gouvernement notamment sur la fluidité des routes afin de faciliter l'accès aux sapeurs-pompiers pour des interventions en cas d'éventuelles situations malencontreuses. A cela s'ajoute le renforcement des capacités opérationnelles du poste de la gendarmerie dudit village pour améliorer la sécurité des biens et des personnes.

La ministre Myss Belmonde Dogo a également procédé à une visite des lieux du sinistre pour s'imprégner de l'ampleur des dégâts.

I.B. (Avec sercom)