Drame à Yopougon: Un enfant de 11 ans tire sur son grand frère  

Faits divers
Publié le Source : Linfodrome
drame-a-yopougon-un-enfant-de-11-ans-tire-sur-son-grand-frere Alors qu'il se lavait, son fils cadet est entré dans sa chambre (PhDr).

Un petit garçon  de 11 ans a atteint mortellement par balle son frère aîné de 12 ans dans la commune de Yopougon, précisément au quartier Maroc antenne.

Selon les informations données par l'agence de presse régionale, le mardi 21 Septembre 2021, le dispensaire Sœur Catherine sis à Yopougon Maroc, a informé le poste de Police du 17ème arrondissement pour indiquer qu'un garçonnet est arrivé décédé, dans son centre. Indiquant que la minute qui a suivi, le Sergent de police KYG s'est présenté pour souligner que les faits se sont passés à son domicile de 02 pièces sis à Yopougon Maroc antenne.

 

Celui-ci y vit avec sa concubine, et 02 garçons. L'un âgé de 12 ans, ivoirien, élève en classe de 6ème au collège à Yopougon Maroc, fils de sa concubine actuelle avant qu'il ne se mette en ménage avec elle. "Quant au second garçonnet, âgé de 11 ans, élève en 6ème dans un groupe scolaire sis à Yopougon Maroc, enfant qu'il a eu avec son ex-concubine, a expliqué la source sécuritaire.

 

Retraçant les circonstances de la mort, il a indiqué que ce mercredi 22 septembre matin, aux environs de 09h, il a rangé son P.A garni de 09 munitions, sous la mousse du divan qui se trouve dans sa chambre. Et il est rentré dans la douche pour se laver.

 

Ainsi, alors qu'il se lavait, son fils cadet est entré dans sa chambre, s'est saisi de l'arme pour atteindre à bout portant le fils de son actuelle femme. Sorti précipitamment de la douche, notre collaborateur a fait l'amer constat. La victime a été alors transportée dans le centre de santé sus indiqué, où son décès a été constaté, a poursuivi la source. Notons que selon les informations reçues, les équipes de la Police Scientifique et Criminelle sont attendues au domicile du policier et audit centre de santé pour leurs constatations d'usage.

 

Au terme des constatations, le Procureur de la République sera avisé. Puis le collaborateur sera immédiatement entendu sur PV puis remis à sa hiérarchie, à toutes fins utiles. Puis l'arme sera mise sous scellé et accompagnera le rapport qui sera établi à l'attention de la hiérarchie.

 

Sandra Kohet