Côte d'Ivoire

Akoupé : Un instituteur viole une écolière de 10 ans après des soins à l’hôpital psychiatrique de Bingerville

Faits divers
Publié le Source : Linfodrome
akoupe-un-instituteur-viole-une-ecoliere-de-10-ans-apres-des-soins-a-l-hopital-psychiatrique-de-bingerville Une élève du primaire a été violée par son instituteur à Akoupé (Ph d'archives)

Sorti de l’hôpital psychiatrique de Bingerville après plusieurs mois de soins, G.R., un instituteur de 24 ans, muté à Akoupé au cours de l’année scolaire 2020-2021, a violé Mlle O. élève au Cours Moyen (CM) à l’EPP Plateau. Il a été interpellé, le mardi 12 octobre 2021 par les éléments de la police d’Akoupé.

G.R, un instituteur de 24 ans, a maille à partir avec la justice. Il a été interpellé, le mardi 12 octobre 2021 par les éléments de la police d’Akoupé. Il est accusé d’avoir violé Mlle O., une élève inscrite au Cours Moyen (CM), à l’EPP Plateau. Comme il nous a été rapporté, cet instituteur aurait une attirance pour les filles mineures. En fait, un récidiviste notoire, qui a été impliqué dans un cas de viol à Bonahouin où il était anciennement en service.

Selon Soir Info qui livre cette information, G.R. qui a des antécédents médicaux psychiatriques a même fait un séjour à l’hôpital psychiatrique de Bingerville à la suite de son forfait commis à Bonahouin. Jugé apte par les praticiens après ses soins, il a été muté au cours de l’année scolaire écoulée à Akoupé où il enseigne à l’EPP Plateau.

Mais à beau chasser le naturel, il revient au galop. Après un an de service sans anicroches, voilà que ce prédateur sexuel va jeter son dévolu sur Mlle O. Les faits se seraient produits en septembre dernier. En effet, Linfodrome a appris qu’une semaine après la rentrée scolaire 2021-2022, G.R . qui soutient préparer ses élèves pour une année scolaire réussie, les maintient en classe au-delà de 17h. C’est lors de ces cours particuliers qu’il réussit à tromper la vigilance de Mlle O., avant d’abuser d’elle à plusieurs reprises.

Stoïque, la victime se tait les premiers jours, mais sa démarche claudicante attire l’attention de ses parents. Soumis à un interrogatoire, elle leur avoue tout. Dès lors, ses géniteurs prennent la direction de l’hôpital général d’Akoupé. Là-bas, le rapport médical confirme la thèse du viol.

Les parents de la petite fille sont choqués et furieux. Ils veulent maintenant connaitre le violeur. A leur grande surprise, la petite indexe son maitre.

Saisie, la police locale interpelle le présumé violeur, G.R., le mardi 12 octobre 2021, aux environs de 10h. Interrogée sur les faits, il ne fait aucune difficulté pour les reconnaitre. Plus grave, il aurait déclaré avoir une attirance pour les mineures. Il doit, à présent, s’expliquer devant la justice.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.