Côte d'Ivoire

Gohitafla : Deux instituteurs se tabassent pour une jeune fille

Publié le Modifié le
gohitafla-deux-instituteurs-se-tabassent-pour-une-jeune-fille Deux instituteurs se sont battus pour une ravissante jeune fille (Ph d'archives)
Faits divers

Deux instituteurs de l’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire de Gohitafla, se sont violemment battus, tard dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 décembre 2021, à l’anniversaire d’une jeune fille que tous deux convoitaient.

D.G. et Z.M. sont deux instituteurs de l’inspection de l’enseignement préscolaire et primaire de Gohitafla, une localité du centre-ouest de la Côte d’Ivoire appartenant au département de Zuenoula, dans la Région de la Marahoué. A côté de leurs qualités de pédagogues, ils sont roués aux vieilles techniques de combat. Ils en ont fait la démonstration, dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 décembre 2021, lors de l’anniversaire d’une jeune commerçante que tous deux convoitaient.

Les deux instituteurs rivaux aperçus dans une buvette

A en croire Soir Info qui livre cette information, le jour des faits, les deux instituteurs ‘’rivaux’’ ont été aperçus en compagnie de deux autres collègues, aux environs de 23 heures dans une buvette de la place. L’alcool coule à flot et après minuit, le groupe décide de se déporter dans un autre espace pour la célébration de l’anniversaire de la jeune fille en question. Une jeune commerçante. Un vrai canon de beauté capable de rivaliser avec n’importe quelle miss de la place.

« Ils se regardent en chien de faïence »

Problème ! D.G et Z.M. qui sont ensemble n’ont d’yeux que pour la jeune fille. Et chacun y va de ses méthodes. Il est rapporté que d’habitude, chacun profite de l’absence de l’autre pour le dénigrer. A présent, les deux rivaux sont face à la jeune fille avec leurs collègues. Ils se regardent en chien de faïence. Mais personne n’ose faire le premier geste fâcheux. Sur les lieux, ils s’énivrent encore au même titre que leurs collègues.

Les coups de pied désordonnés sont lancés dans le vide

En fin de compte, l’effet de l’alcool aidant, un simple fait d’actualité se transforme en vive altercation entre les deux instituteurs rivaux. Ils se prennent au collet et c’est la bagarre. Chacun convoque ses techniques de combat vieilles de plusieurs années. Les coups de pied désordonnés sont lancés dans le vide. Leurs collègues s’interposent et mettent finalement fin au combat des deux rivaux. L’affaire fait actuellement grand bruit à Gohitafla qui a été le théâtre de vives tensions relatives au phénomène des congés anticipés, un an plus tôt.

Après cette bagarre digne des chiffonniers devant la belle jeune fille, certains pensent que c’est la grande consommation qui a transformé les deux instituteurs en acteurs du ring. Mais leurs collègues qui ne sont nullement surpris savent que les deux rivaux se guettent depuis bien longtemps.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.