Côte d'Ivoire

Tiassalé : 4 gendarmes de la cellule anti-drogue de Divo prennent une dame et sa sœur en otage, ce qu’ils ont fait…

Publié le Modifié le
tiassale-4-gendarmes-de-la-cellule-anti-drogue-de-divo-prennent-une-dame-et-sa-soeur-en-otage-ce-qu-ils-ont-fait 4 gendarmes de la cellule anti-drogue de Divo ont été interpellés (Ph d'archives)
Faits divers

4 gendarmes de la Cellule anti-drogue de Divo ont été interpellés, ce jeudi 30 décembre 2021, à 2 heures du matin, sur l’axe Batera-Botindé, dans la sous-préfecture de Gbolouville, dans le département de Tiassalé, après avoir pris en otage une dame et sa sœur à Elosso.

Quatre éléments de la cellule anti-drogue de la gendarmerie de Divo voulaient célébrer le nouvel an avec faste. Mais leur carrière va indubitablement prendre un coup, après avoir pris en otage une dame et sa sœur non sans leur extorquer des fonds, dans la nuit du mercredi 29 décembre 2021, à Elosso, village ivoirien de la sous-préfecture de Gbolouville, dans le département de Tiassalé, la Région de l’Agnéby-Tiassa.  Ils ont été interpellés, dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 décembre 2021, aux environs de 2 heures, sur l'axe Batera- Botindé, dans la sous-préfecture de Gbolouville.

La dame et sa sœur embarquées dans le véhicule des gendarmes

Selon les sources de Linfodrome, les 4 gendarmes de la cellule anti-drogue de Divo se sont rendus, dans la nuit du mercredi 29 décembre 2021, aux environs de 23 heures, dans le village d'Elosso où ils se sont rendus au domicile de M. Koffi Yao Alexis dit Achiapo. Le propriétaire étant absent, deux des gendarmes ont maintenu la femme et sa sœur au portail et les deux autres se sont introduits dans la maison pour fouiller. Par la suite, ils ont embarqué la dame et sa sœur dans le véhicule.

Les gendarmes font croire qu’ils sont des policiers de la cellule anti-drogue de Divo

Plus tard, le mari de la dame informé veut en savoir davantage sur les motifs de la prise d’otage et la fouille opérée à son domicile. Les 4 gendarmes déclinent leur identité et font croire qu’ils sont des policiers de la cellule anti-drogue de Divo. Et qu’ils ont été envoyés par le Commandant de brigade (CB) de Divo. Curieux tout de même. D’ailleurs tout cela est suspect.

C’est pourquoi, B.Y.A. alerte le Commandant de brigade de Tiassalé. Au CB, il explique que des individus en tenue civile armés de kalachnikov ont pris en otage une dame et sa sœur et qu’ils sont en pourparlers avec eux parce qu’ils réclament la somme de 200 000 francs pour leur libération.

Selon les dires B.Y.A. qui a donné l’alerte, les deux dames ont été libérées après avoir remis la somme de 150.000 francs au nommé K.Y. tandis que les autres étaient assis dans leur véhicule de couleur blanche.

« La somme de 450 000 francs aurait été emportée »

 A en croire dame Yao Dega Mireille, la somme de 450.000 francs a été emportée au cours de la fouille.

Rapidement, l'adjoint au Commandant de compagnie, le Commandant de Brigade et des éléments se rendent sur la route Batera- Botindé et tendent une embuscade. Bingo ! Les minutes qui suivent, le piège se referme sur les 4 gendarmes incriminés.  

Interpellés, ils ont été conduits à la brigade pour nécessité d'enquête. Le Commandant de la cellule anti-drogue Divo a été informé.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.