Côte d’Ivoire/Casse d’Abobo : Une opération de libération de la voie express d’Abobo des munitions et chargeurs découverts

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-casse-d-abobo-une-operation-de-liberation-de-la-voie-express-d-abobo-des-munitions-et-chargeurs-decouverts Des agents de la police nationale ont découvert des munitions et chargeurs à la casse d'Abobo Anador.
Faits divers

Depuis le début de cette semaine une opération de libération de la voie express d’Abobo est en cours.

Cette initiative vise à faire partir les ferrailleurs, mécaniciens et autres commerçants qui occupent illégalement les trottoirs de la nationale A1.

Des agents de la police nationale ont découvert des munitions et chargeurs

Cette opération de libération de la voie express d’Abobo est la nationale A1  à l’intersection plus précisément  au niveau de la casse d’Anador. Ce vendredi 7 janvier 2022, des agents de la police nationale ont découvert des munitions et chargeurs. Cette information a été donnée par la Direction générale de la police nationale (Dgpn) à travers son compte Facebook sans autres précisions.

Les propos du sous-directeur de l’environnement et du cadre de vie à la mairie d’Abobo


Selon le sous-directeur de l’environnement et du cadre de vie à la mairie d’Abobo, chargé du suivi des opérations, Olivier Gnagne, cette opération s’inscrit dans le cadre de l’assainissement de la voie express tel que décidé par le maire de la commune d’Abobo, Kandia Camara et son conseil municipal.

Les ferrailleurs refusent de quitter les lieux

Cette opération qui a démarré en novembre 2021 n’a pu aller à son terme parce que les ferrailleurs refusent de quitter les lieux.

Cette opération qui a démarré en novembre 2021 n’a pu aller à son terme parce que les ferrailleurs refusent de quitter les lieux. C’est pourquoi il les a invités à rejoindre la casse d’Abobo-N’Dotré qui compte près de 2000 places et prête à les accueillir.

PK