Côte d'Ivoire

Doropo : Un père de 17 enfants enlevé par des hommes armés de kalachnikov

Publié le Modifié le
doropo-un-pere-de-17-enfants-enleve-par-des-hommes-armes-de-kalachnikov Des hommes armés de kalashnikov ont enlevé un commerçant à Doropo (Ph d'illustration)
Faits divers

Diallo Amadou, commerçant, domicilié à Doropo a été enlevé, dans la nuit du samedi 8 janvier 2022, par 4 individus armés de kalachnikovs, sous le regard de ses amis et connaissances.

Diallo Amadou, un commerçant âgé de 52 ans et père de 17 enfants, a été enlevé le samedi 8 janvier 2022, aux environs de 20 heures, à son domicile à Doropo, une localité du nord-est de la Côte d’Ivoire appartenant au département de Bouna, dans la Région du Bounkani, dans le District du Zanzan, où des gendarmes en mission (du 12 au 26 novembre 2021) ont été accusés de viol sur 3 jeunes filles.

Le commerçant a été bastonné sous le regard de ses amis

A en croire nos sources, 4 individus non identifiés, armés de kalachnikovs, ont fait irruption, au domicile du commerçant Diallo Amadou. Sans donner le motif de leur présence, ils se sont mis à bastonner le pauvre commerçant sous le regard des ses amis et connaissances, avant de l’enlever. En quittant les lieux, ils l’ont embarqué sur l’une de leurs motos. Jusque-là, la direction prise par les individus est inconnue.

Une enquête en cours

Alertés, des éléments de la brigade de Doropo se sont rendus au domicile du commerçant enlevé pour avoir tous les renseignements. Cela fait, une patrouille conjointe composée des éléments de la brigade et de la police a été organisée sur le terrain. Une enquête est en cours.

« La Région du Bounkani visée par des attaques terroristes »

Depuis quelques années, la Région du Bounkani est visée par des attaques terroristes. En 2020, les localités de Kafolo et de Doropo ont été le théâtre d’attaques terroristes au cours desquelles des salafistes mauritaniens ont été arrêtés. 7 ressortissants mauritaniens ont été incarcérés à la suite des attaques terroristes des bases militaires de Kafolo et Doropo.


A la suite de ces attaques, la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, par ailleurs Député de Bouna a initié samedi 16 octobre 2021 une rencontre communautaire à Bouna en vue d’échanger et de sensibiliser la communauté peule vivant dans la région du Bounkani, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans ladite localité. Cette rencontre avait pour but de trouver des solutions afin d’endiguer le phénomène du terrorisme dans la région du Bounkani.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.