Côte d'Ivoire

Axe Ouaninou-Koonan : 6 coupeurs de route dont une femme abattent un gendarme et emportent son arme

Publié le Modifié le
axe-ouaninou-koonan-6-coupeurs-de-route-dont-une-femme-abattent-un-gendarme-et-emportent-son-arme Le MDL Koffi Kouamé Méa a été tué par balles
Faits divers

Surpris, le dimanche 16 janvier 2022, en train de dépouiller des motocyclistes sur l’axe Ouaninou-Koonan, 6 individus armés dont une femme ont ouvert le feu sur deux gendarmes, tuant le maréchal des logis (MDL) Koffi Kouamé Méa.

Le maréchal des logis (MDL) Koffi Kouamé Méa est tombé, le dimanche 16 janvier 2022, sur le champ d’honneur. Il a été tué par balle par des individus armés communément appelés coupeurs de route surpris en pleine attaque, sur l’axe Ouaninou-Koonan, deux localités situées dans le nord de la Côte d’Ivoire, dans la Région du Bafing.

Les deux gendarmes tombent dans une embuscade

Selon nos sources, le maréchal des logis Koffi Kouamé Méa, matricule 48032, et un autre gendarme, Coulibaly Mamadou, tous deux de l’escadron 4/4 Touba, étaient ‘’en service renard’’ sur ledit axe. Aux environs de 17 heures, ils tombent dans une embuscade sur l’axe Ouaninou-Koonan, précisément au PK 10.

MDL Koffi Kouamé Méa mortellement atteint

En effet, Linfodrome a appris que ces 6 individus dont une femme armés de kalachnikov, de fusils calibre 12 et de machettes étaient en plein dépouillement de motocyclistes de leurs biens. A la vue des deux gendarmes, ils n’hésitent pas une seule seconde pour ouvrir le feu sur eux. Mortellement atteint, le MDL Koffi Kouamé Méa passe l’arme à gauche.

Ces malfaiteurs qui ne voulaient pas être dérangés dans leur sale besogne ont le contrôle total de la situation. Et pour étoffer leur arsenal, ils s’emparent de l’arme du gendarme. Une AK 47 de l’escadron 4/4 Touba. Avec bien sûr des numéraires non évalués des pauvres motocyclistes dépouillés.

« La gendarmerie nationale éprouvée »

En l’espace de deux jours, la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire est éprouvée par des individus sans foi ni loi qui sévissent sur nos routes. En effet, Linfodrome a appris que le vendredi 14 janvier 2022, le maréchal des logis Koulahy Messemon a été abattu dans des conditions similaires sur l’axe Bondoukou-Bouna, précisément dans la localité de Kouassi-N’dawa.

Il était en compagnie de son binôme de l’escadron de Bondoukou. Ils sont tombés sur les coupeurs de route en plein dépouillement d’un opérateur économique du nom d’Aladji. Les malfrats ont alors ouvert les hostilités et dans la fusillade, le maréchal des logis Koulahy Messemon a été mortellement atteint. Son arme, une kalachnikov, a été emportée par les coupeurs de route.

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.