Conflit foncier : Deux morts dans un affrontement au nord de la Côte d'Ivoire

Publié le Modifié le
conflit-foncier-deux-morts-dans-un-affrontement-au-nord-de-la-cote-d-ivoire
Faits divers

Un conflit foncier entre deux villages a viré au drame à Madinani, une ville située au nord de la Côte d’Ivoire, le lundi 21 février 2021, rapporte l’AIP.

Les localités de Lossingué (Madinani) et de Farakoro (Séguélon) ont été remuées par un conflit foncier qui opposent leurs habitants depuis de nombreuses années.

Selon l’Agence Ivoirienne de la Presse, deux individus ont trouvé la mort, à Madinani, aux alentours de 10 h. ces décès sont survenus au cours  d’un conflit foncier qui opposait  les villageois de ces deux localités du nord de la Côte d'Ivoire sur une parcelle litigieuse.

Deux victimes

Il s’agit d’un cultivateur résident à Farakoro, du nom de Koné Vamara. il a été mortellement atteint d’un coup de feu. Quand à Doumbia Daouda de Lossinguié, une autre victime grièvement blessé. Ils ont tous deux  perdu la vie, lors de l’altercation opposant la localité de Farakoro et celle de Lossinguié.

"Ce conflit foncier existe entre les deux départements depuis les années 60"

La situation est revenue au calme ce mardi, après ces instants chauds. Des démarches d’apaisement entreprises par les autorités administratives sont en cours. Selon des témoignages, ce conflit foncier existe entre les deux départements depuis les années 60.

Le litige foncier, un mal communautaire

Rappelons que le litige foncier a engendré ces dernières années de nombreux conflits intercommunautaires en Côte d’Ivoire, particulièrement dans la communauté Atchans dont les faits sont récents. Ces conflits généralement ont viré au drame et ont enregistré des pertes en vie humaines ainsi que des dégâts matériels.

Par ailleurs, ces conflits mettent à mal le processus de la cohésion sociale et divisent ces différentes communautés. Bien que des démarches ont été entreprises par les autorités administratives face à ce phénomène, les incompréhensions continuent de faire surface. Parce que chaque partie prenante campent sur sa position vu l'intérêt financier qui y est lié.

Mariam Coulibaly (Stg)

Vidéo