Côte d’Ivoire : Un automobiliste et son frère tentent de frapper une femme policière qui régulait la circulation

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-un-automobiliste-et-son-frere-tentent-de-frapper-une-femme-policiere-qui-regulait-la-circulation Image utilisée à titre d'illustration
Faits divers

Une jeune dame, sergente de police régulait la circulation quant elle eût maille à partir avec un automobiliste qui téléphonait au volant révèle Soir Info. Interpellé, l’homme qui était en compagnie de son frère, tentent de rudoyer la jeune dame.

La jeune O.A est sergent de police en service dans un commissariat de la commune de Cocody. Il lui est donc demandé de réguler la circulation aux heures de pointe. Tant bien que mal, la jeune dame arrive à faire son boulot dans les règles de l’art.

Rappel des faits

Jusque-là, tout allait bien jusqu’à ce qu’elle tombe sur un automobiliste indélicat. Selon le confrère Soir Info qui dévoile cette information, un soir, pendant qu’elle accomplissait sa tâche, elle aperçoit un automobiliste qui roule lentement.

Elle lui intime d’appuyer sur l’accélérateur afin de libérer le passage. Le chauffeur, sans gêne continue de rouler lentement en communiquant au téléphone.

Téléphoner au volant est puni par la loi en Côte d’Ivoire 

Le sergent O.A interpelle l’automobiliste et lui demande de descendre du véhicule. Elle récupère la carte grise pour faire la contravention puisque téléphoner au volant est puni par la loi en Côte d’Ivoire. Cet individu ne parlant pas le français, la langue officielle de Côte d’Ivoire, la policière demande à l’homme qui était assis sur le siège de co-pilote, frère de l’automobiliste de venir traduire les échanges. Le frère, une fois sur les lieux, sans chercher à comprendre, réclame le permis de conduire de son frère au sergent O.A.

Celle-ci indique qu’elle n’avait pas demander le permis de conduire plutôt la carte grise. Le traducteur pique une crise. La tension monte. L’automobiliste et son frère tentent dès cet instant de rudoyer la policière. Soir Info révèle même qu’ils tentaient même de mettre la main dans la poche de la policière.

Les collègues volent au secours de O.A

O.A se défend comme elle peu avant de recevoir un renfort. En effet, ces collègues policières sont venus à son secours. L’automobiliste indélicat et son frère sont maîtrisés. Seul l’automobiliste est conduit au commissariat du 18è arrondissement de la Riviera Palmeraie 9 kilos pour nécessité d'enquête.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites