Abidjan

Drame dans une résidence à Koumassi Remblais : Des révélations troublantes sur la fille décédée

Publié le
drame-dans-une-residence-a-koumassi-remblais-des-revelations-troublantes-sur-la-fille-decedee La jeune fille est décédée dans des circonstances non encore élucidées (Ph d'illustration)
Faits divers

Deux jours après le décès d’une jeune fille dans une résidence à Koumassi Remblais, Linfodrome a pu avoir quelques informations sur la défunte connue sous le nom Kadi.

Connue à Marcory sous le nom Kadi, une jeune fille (17 ans) est décédée, le dimanche 3 avril 2022, dans une résidence au Remblais, dans la commune de Koumassi, après avoir passée la nuit avec deux jeunes, Franck (Pitchou) et A. Mobio. Le même jour, la Police Criminelle a interpellé les deux garçons et L.M.V., la camarade de la défunte.

Selon nos sources, le samedi 2 avril 2022, Kadi serait allée à un anniversaire avec le téléphone portable de sa camarade L.M.V. alors que cette dernière se trouvait avec les deux garçons dans la résidence au Remblais. A deux reprises, L.M.V. a joint Kadi.

Lors du premier coup de fil, elle avait des difficultés à entendre les propos de Kadi qui était noyée dans du bruit autour d’elle. C’est lors du deuxième coup de fil qu’elle a pu enfin communiquer avec elle et lui donner sa position pour qu’elle la rejoigne dans la résidence afin de récupérer son téléphone.

Un peu éméchée…

A en croire les mêmes sources, Kadi serait arrivée un peu éméchée dans la résidence du Remblais. A son arrivée, elle aurait pris un verre de liqueur. Sa camarade L.M.V. en aurait pris deux avec une bière.

Elle est restée à la résidence avec les deux garçons

Plus tard, L.M.V. a demandé à Kadi de rentrer avec elle à Marcory Sicogi où toutes deux habitent. Mais la jeune fille est restée à la résidence avec les deux garçons et le téléphone de L.M.V. sous prétexte qu’elle a des appels à faire.

Selon les mêmes sources, Kadi avait l’habitude de découcher. Elle serait partie du domicile familial depuis le jeudi 31 mars 2022. Quand sa camarade L.M.V. est revenue à la résidence vers midi pour récupérer son téléphone, elle l’aurait trouvée en pleine difficulté respiratoire. Et c’est dans l’après-midi du dimanche 3 avril 2022, que ses parents ont appris son décès.

Des interrogations

Les circonstances du décès de la jeune fille suscitent des interrogations. Comment Kadi qui n’était pas, a priori, programmée pour passer la nuit à la résidence a pu dormir aussi facilement avec les deux garçons ? Ces derniers auraient soutenu qu’ils n’ont pas eu des rapports avec elle dans la nuit du samedi. Soit. Mais pourquoi sortent-ils le dimanche matin de la résidence en la laissant seule ?

L’enquête ouverte par la Police Criminelle et l’autopsie en vue pourront nous en dire plus.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.