Région de Folon : Un village frappé par des orages, une quarantaine d’habitants sans abri

Publié le Modifié le
region-de-folon-un-village-frappe-par-des-orages-une-quarantaine-d-habitants-sans-abri Des vents violents ont détruit une quarantaine d'habitations à Karala
Faits divers

A Karala, un village situé dans la région du Folon, une quarantaine d’habitants ont été désabrités par de violents vents qui ont soufflés la localité dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 mai 2022.

"Une forte pluie, accompagnée de vents violents, dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 mai 2022, a causé d’importants dégâts matériels, endommageant notamment une quarantaine d’habitations, à Karala, un village de la sous-préfecture de Kaniasso (région du Folon)", rapporte l’Agence Ivoirenne de Presse.

41 bâtiments habités et de 24 magasins décoiffés

Le bilan dressé par les autorités préfectorales, après une visite de compassion aux populations sinistrées, fait état notamment de 41 bâtiments habités et de 24 magasins de stockage d’aliments décoiffés. Également une vingtaine de cuisines.

La reprise des pluies après la période de sécheresse dans les régions du Kabadougou et du Folon (district du Denguélé) s’accompagne de vents violents, causant d’importants dégâts matériels.

Des dégâts occasionnés dans d’autres localités

Pour rappel, une vingtaine d’habitations ont perdu leur toiture, à Gbéléban, dans la nuit du 27 avril 2022, soufflé par un orage.

Des vents atteignant au maximum 75 km/h, accompagnés de pluies, avaient soufflé, quatre semaines auparavant, sur Odienné causant d’importants dégâts sur le site de l’Aéroport International de la ville, notamment. Le bâtiment abritant l’aérogare, entièrement décoiffé, est toujours inopérationnel.

L’Ecole primaire publique (EPP) Résidentiel Nord de la ville a aussi a perdu, dans cet orage, trois bâtiments soit un ensemble de neuf salles de classe et un bureau. Une partie des élèves de l’école 3, entièrement détruite, et les maternelles prennent, à ce jour, les cours sous des tentes, dressées en urgence par l’Unicef.

La ville de Séguélon a également subi, courant avril, des dégâts, liés à une forte pluie, accompagnée de vents violents.

Notons qu’aucune perte en vie humaine n’a été jusque-là été déploré dans les différentes localités frappées par ces orages.

Vidéo