Insécurité en Côte d’Ivoire

Gonzagueville: Le siège de l’organisation des Nigerians de la diaspora de Côte d’Ivoire attaqué

Publié le
gonzagueville-le-siege-de-l-organisation-des-nigerians-de-la-diaspora-de-cote-d-ivoire-attaque La Police est au x trousses des auteurs de ce cambriolege. (photo d'illustration)
Faits divers

Le siège de l’organisation des Nigerians de la diaspora de Côte d’Ivoire situé dans la commune balnéaire de Port Bouët  a été attaqué dans nuit du mercredi 27 au jeudi 28 avril 2022.

Des bandits ont fait montre de leur talent lugubre en s’attaquant au siège de l’organisation des Nigerians de la diaspora de Côte d’Ivoire (Nido-CI), il y a quelques jours.

Au 3e étage d’un immeuble à Gonzagueville

Des bureaux pourtant nichés au 3e étage d’un immeuble à Gonzagueville, précisément au carrefour Motard. Selon des sources sécuritaires, les scélérats ont emporté du matériel informatique composé d’ordinateurs, d’imprimantes et d’importants documents de travail. Ils ont laissé sur leur passage, des paperasses dans ce siège composé de trois bureaux et d’une salle de réunion.

Comment sont-ils parvenus à maîtriser le gardien des lieux et se rendre au 3e étage sans que quelqu’un ne les aperçoive ? A cette question, nos sources ne sont pas précises.

Toutefois, elles soutiennent que les attaques et vols ont commencé deux jours avant, dans ce quartier du carrefour Motard, situé en bordure de la voie principale menant à Grand-Bassam.

Toutefois, elles soutiennent que les attaques et vols ont commencé deux jours avant, dans ce quartier du carrefour Motard, situé en bordure de la voie principale menant à Grand-Bassam. La veille, c’était le magasin Ivograin, situé au rez-de-chaussée du même immeuble abritant le siège de Nido, que les malfrats avaient attaqué, maîtrisant et ligotant les deux gardiens, avant de disparaître dans la nature.

Sur le cas de Nido, bien que l’immeuble dispose d’un portail, nos informateurs soutiennent qu’ils ne savent pas comment cette attaque a pu se produire sans effraction.

Est-ce l’œuvre de personnes internes à Nido ou encore de l’immeuble qui abrite ledit siège ? Nul ne le sait. Toujours est-il que hormis le siège qui se trouve au 3e étage de l’immeuble qui a été cambriolé, les autres appartements n’ont fait l’objet d’aucune attaque. Comme si cela était prémédité.

En attendant que la Police mette le grappin sur les auteurs de cette attaque, Chief Don Alexander, président de Nido-CI, et les siens continuent de s’interroger sur les vrais motifs de cette attaque.