Côte d'Ivoire

Tafiré : Un braqueur couvert de plaies arrêté et remis à la gendarmerie de Ouangolo…

Publié le
tafire-un-braqueur-couvert-de-plaies-arrete-et-remis-a-la-gendarmerie-de-ouangolo D.A. a été arrêté par des éléments de la gendarmerie de Tafiré (Ph d'illustration)
Faits divers

Recherché par la gendarmerie de Ouangolo à la suite d’une attaque, un redoutable braqueur été arrêté, le mardi 26 avril 2022, par la gendarmerie de Tafiré.

Agé de 37 ans, D.A.membre d'un gang spécialisé dans les braquages de moto dans la zone de Ouangolodougou, a voulu se jouer des forces de la gendarmerie de cette localité en prenant la tangente à la suite d’une attaque, malgré ses multiples blessures.  

Il était couvert de profondes blessures

Il a été cueilli, le mardi 26 avril 2022, par les éléments de la gendarmerie de Tafiré, chez un guérisseur.

Selon Soir Info qui livre cette information, D. A. fait certainement partie des redoutables armés de fusils d'assaut, qui écument régulièrement les contrées de Ouangolo, Kong, Ferkessédougou, Tafiré pour ne citer que ces localités. Attaques de véhicules personnels et de transport, braquages de motos avec souvent mort d'hommes sont à leur actif.

Mais la dernière randonnée orchestrée par le triste D. A.  et sa bande dans les encablures de Ouangolodougou au mois d'avril a dû mal tourner pour les malfrats. Et D.A. en a gardé des stigmates. Rattrapé par ses victimes dans une course poursuite à la suite d'un braquage, il a copieusement été tabassé.

Il a pu rassembler des forces pour se retrouver dans la cité de Tafiré

Laissé pour mort après avoir été tailladé à la machette, il a pu rassembler des forces pour se retrouver dans la cité de Tafiré où il est recueilli par un guérisseur pour des soins. Il était couvert de profondes entailles faites à l'arme blanche au dos et à l'abdomen.

De bouche à oreille, l'information tombe dans les oreilles des gendarmes de la brigade de Tafiré. Sans perdre de temps, la hiérarchie sur place dépêche ses éléments pour interpeller l'individu.

D. A. couvert de plaies, est soumis à un interrogatoire très serré. Dans un premier temps, il tente de mener les gendarmes en bateau. Mais il sera très vite confondu par des informations dont disposent les gendarmes et surtout un avis de recherche lancé à son endroit depuis le 15 avril 2022 depuis Ouangolodougou par la brigade de gendarmerie locale.

Cuisiné, il reste muet comme une carpe. Il a donc été remis aux forces de la gendarmerie de Ouangolo pour une enquête beaucoup plus renforcée.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.