Drame : Un homme de 74 ans viole une jeune fille de 15 ans, voici comment il a été dénoncé et mis aux arrêts

Publié le Modifié le
drame-un-homme-de-74-ans-viole-une-jeune-fille-de-15-ans-voici-comment-il-a-ete-denonce-et-mis-aux-arrets Image utilisée à titre d'illustration
Faits divers

Un septuagénaire a violé une jeune fille de 14 ans et en classe de CM1 dans la localité de  Zouan-Hounien, à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Voici comment il a été appréhendé.

Voici Comment le vieillard a été dénoncé

Le samedi 14 mai 2022, le sieur M.Z.N s'est rendu au commissariat de Zouan-Hounien porter plainte pour viol sur sa fille mineure de 15 ans contre le nommé L.O.G âgé de 74 ans. Sur dénonciation du voisinage, le mis en cause L.O.G a été surpris le même jour à son domicile avec Z.A.R, âgée de 15 et élève en classe de CM1. apprend-on d'un communiqué de la police nationale.

Le mis en cause est un homme à la retraite selon la police

Pourquoi un homme doué d'intelligence qui a eu à travailler durant sa jeunesse, peut-il s'adonner à de telles pratiques. Qu'est-ce qui a pu bien se passer dans l'esprit de M.Z.N au point de commettre cet acte infame? L'avenir nous le dira.

Toutefois, il faut savoir que M.Z.N a été interpellé et conduit au commissariat de Zouan-Hounien, le mis en cause qui est à la retraite a reconnu les faits sans aucune difficulté et s'est confondu en excuses en déclarant que c'est avec le consentement de la fillette qu'il a entretenu des rapports sexuels avec elle. La fillette a été référée au centre social de Zouan-Hounien pour sa prise en charge psycho-médicale. Le mis en cause quant à lui, a été déféré au parquet. Il répondra de ces actes.

Il faut savoir que les cas de viol sur mineure ont pris de l'ampleur en Côte d'Ivoire. Ce qui inquiète les populations ivoiriennes. Plusieurs organisations non gouvernementales sont sur le terrain pour exhorter les jeunes filles à dénoncer tout harcèlement afin de freiner le taux de viol dans le pays. Il faut conclure que le viol est un acte passible de peine d'emprisonnement selon la législation en vigueur en Côte d'Ivoire.