Côte d’Ivoire : De redoutables braqueurs arrêtés, leurs armes découvertes dans un sac non loin d’un corridor

Publié le
cote-d-ivoire-de-redoutables-braqueurs-arretes-leurs-armes-decouvertes-dans-un-sac-non-loin-d-un-corridor Image utilisée à titre d'illustration
Faits divers

Un commerçant forme un gang avec des amis et troublent la quiétude des populations d'Abengourou. Ils cachaient leurs armes près du corridor nord de la ville. Voici comment ils ont été appréhendés.

L’insécurité continue de gagner du terrain en Côte d’Ivoire. Un cas palpable et non des moindres s’est produit à Abengourou, capitale de la région de l’Indénié (à l’est du pays). Selon notre confrère Soir Info qui livre l’information, un commerçant du nom de O.B dit Mory, voyant son commerce tourné au ralenti, décide d’employer d’autres moyens pour se faire de l’argent et nourrir sa femme et ses sept (7) enfants.

Voici comment tout a commencé

La solution pour O.B dit Mory, c’est d’acheter des armes avec le peu de moyens financiers qui lui restait encore. « La vie est difficile pour Mory et ses siens. Aussi, décide-t-il de monter un gagne de braquage. Bien avant, il réussit à se doter de trois (3) armes à feu de type calibres douze, des armes qu’il achète chez un des Ghanéens à Akati (sous-préfecture d’Ebilassokrou, au sud-est d’Abengourou). Cela fait, il prend langue avec cinq (5) compagnons » lit-on dans le journal Soir Info de ce lundi  16 mai 2022.

Le gang constitué, opèrent généralement dans les agences de Mobile Money

Les complices sont Z.A.R alias Géovanni, un apprenti de gros camion, âgé de 27 ans, B.I dit Flâtchê, 30 ans, gérant de kiosque à café, S.S manœuvre agricole de 29 ans, O.A.K, conducteur de tricycle, âgé de 22 ans et K.S, également chauffeur de tricycle âgé de 27 ans. Après la constitution du gang, ces redoutables braqueurs se rendent dare-dare à la gare routière d’Abengourou où ils dévalisent une agence de transfert d’argent et emportent 3 millions 200 mille de francs CFA. C’était le 21 avril 2022 vers 18 heures.

Pour éviter d’être suivis, Mory et ses compères démarrent leurs motos en trompe en tirant plusieurs coups de feu en l’air. C’était devenu un jeu d’enfants pour ces braqueurs qui ont remis le couvert sur la localité de Sankadiokro où ils s’en prennent à une gérante de mobile money en emportant 200 000 FCFA et cinq (5) téléphones portables.

Les corps habillés ouvrent l’œil et mènent une enquête

Les forces de défense et de sécurité passent alors à l’offensive et leur enquête les mènent tout droit sur Géovanni qui, après son interrogatoire avoue être complice du gang formé par O.B dit Mory et dénonce ses camarades. « Ainsi, les cinq (5) autres malfaiteurs sont "cueillis" progressivement. Dans divers quartiers de la ville d’Abengourou. Cela fait, ils conduisent les forces de l’ordre à leur cache d’armes. Une cache qui se trouve à 500 mètres du corridor nord de la ville.

Les armes des braqueurs se trouvaient près du poste des forces de l’ordre

Sur place, la police découvre dans un sac de jute trois (3) fusils calibre 12 dont deux (2) à canon scié, six (6) munitions, des blousons de camouflage et des téléphones » a conclu le journal Soir Info. Ces cinq malfrats ont été déférés le 12 mai 2022 devant le tribunal de première instance d’Abengourou.