Grand-Bassam : L'opération de déguerpissement vire au drame, un notable du village de Petit Paris, poignardé à mort

Publié le Modifié le
grand-bassam-l-operation-de-deguerpissement-vire-au-drame-un-notable-du-village-de-petit-paris-poignarde-a-mort Le village de Petit Bassam, dans la ville de Grand Bassam est actuellement secoué par un drame
Faits divers

Nanan Wadja Denis, notable à la chefferie de Petit-Paris (Grand-Bassam), a succombé à ses blessures, suite à de chaudes altercations survenues lors d’une opération de déguerpissement, ce mercredi 1er juin 2022.

Les populations du village de Petit Paris, dans la ville balnéaire de Grand-Bassam, sont actuellement sous le choc. Nanan Wadja Denis, notable et sous-chef dudit village a été violemment pris à partie par une foule en colère, lors d’une opération de déguerpissement.

Les faits


Selon des sources jointes sur place, le drame est survenu ce mercredi 1er juin 2022. La victime, Nanan Wadja Denis, a reçu plusieurs coups de couteau avant de succomber à ses blessures peu après son transfèrement à l’hôpital général de Grand-Bassam. Selon notre source, des tensions étaient déjà signalées dans cette localité de la ville de Grand-Bassam, depuis le vendredi dernier, en raison des rumeurs qui circulaient autour de cette opération de déguerpissement.

  Tôt ce mercredi matin, le chef Wadja Denis, accompagné par des agents des forces de l’ordre déployés se rend sur les lieux où devraient avoir lieu l’opération de déguerpissement.  Sur place, le membre de la chefferie de Petit Paris et les policiers font face à une foule hostile.

Il y a eu des manifestants en colère qui s’en sont violemment pris au chef Wadja Denis

Visiblement, ils refusent de quitter leurs terres.  Des échauffourées éclatent après quelques incompréhensions. « Il y a eu des manifestants en colère qui s’en sont violemment pris au chef Wadja Denis. Les policiers qui ont été déployés pour encadrer l’opération n’étaient pas en grand nombre », nous confie notre informateur.

C’est durant ces chaudes altercations que le chef Wadja a été poignardé », indique notre source qui précise que la poignée de policiers déployée a  été débordés face à la détermination  de ces populations révoltées.  Un policier, poursuit-il, a également été blessé mais sa vie est hors de danger. Le calme, nous confie-t-il, est revenu dans le village de Petit Paris, mais les populations sont toujours sous le choc.