Une gérante de débit de boissons retrouvée égorgée, son amant, un orpailleur clandestin accusé du meurtre, en fuite

Publié le Modifié le
une-gerante-de-debit-de-boissons-retrouvee-egorgee-son-amant-un-orpailleur-clandestin-accuse-du-meurtre-en-fuite Image utilisée à titre d'illustration
Faits divers

Une femme dont le nom ni l’âge n’ont été révélés a été retrouvé morte dans sa chambre, son amant avec qui elle aura passé la nuit est accusé. Ce dernier en fuite est activement recherché

Une jeune fille ressortissante du village d’Angolokaha (Niakara) est assassinée de manière atroce. Son petit ami est sur le banc des accusés apprend-on de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP).

Le petit ami soupçonné d’avoir commis ce crime est introuvable

Une jeune dame a été découverte morte au petit matin du 1er juin 2022 dans le village d’ Angolokaha, département de Niakara (région du Hambol). Les premiers soupçons pèsent sur son petit ami a-t-on appris de l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP) ce 5 juin 2022. Ce petit ami en question serait un orpailleur clandestin. « Un individu opérant dans le secteur de l’orpaillage clandestin près de Kiohan, soupçonné d’avoir égorgé à mort sa petite amie à Angolokaha, dans la nuit de mardi 31 mai à mercredi 1er juin 2022, est activement recherché par la brigade de gendarmerie nationale à Niakara (Centre-nord, région du Hambol).

Selon des témoignages concordant, dont celui de S.C.T (45 ans), un habitant d’Angolokaha, la victime, restauratrice et tenancière d’un débit de boissons à Angolokaha, village au sud de la ville de Niakara, a été découverte sans vie dans sa chambre, mercredi 1er juin 2022. Son corps inerte, baignait dans une mare de sang, la gorge tranchée à l’aide d’une arme blanche » relate l’AIP.

 Ce qui s'est passé la veille de son assassinat

La veille de son assassinat, révèle l’AIP, plus précisément dans la soirée, elle était rentrée avec son petit ami, un jeune orpailleur clandestin, avec qui elle a passé la nuit comme d’habitude. « Il est donc le dernier à l’avoir vue vivante » confie un témoin anonyme contacté par l’Agence gouvernementale. Ce témoin précise en outre “qu’apparemment”, les tourtereaux filaient le parfait amour.

« Le jeune orpailleur sur lequel pèsent les soupçons de meurtre est actuellement en fuite, et activement recherché par la brigade de gendarmerie Niakara. Les populations locales déplorent l’escalade de violences et de tueries à l’encontre des femmes à Niakara » a conclu l’Agence Ivoirienne de Presse.