Pluies diluviennes : Éboulement à Attécoubé-Mossikro, des enfants tués, voici le bilan définitif !

Publié le Modifié le
pluies-diluviennes-eboulement-a-attecoube-mossikro-des-enfants-tues-voici-le-bilan-definitif
Faits divers

La pluie diluvienne qui s'est abattue ce mercredi 15 juin, a occasionné un glissement de terrain à Mossikro, dans la commune d'Attécoubé.

Le groupement des sapeurs pompiers militaires (GSPM) a été alerté à la suite d'un éboulement dans la commune d'Attécoubé, dans le quartier Mossikro, santé 3 survenu dans la nuit du mercredi 15 juin, lors de la grosse pluie qui s'est abattue sur Abidjan (capitale économique). Après une opération qui a duré plusieurs heures, les pompiers ont fait un point de la situation.

Le bilan du GSPM

A 12h55, l'on a enregistré 07 victimes dont 05 décédées et 02 blessées qui ont été évacués au CHU de Centre-ville par ambulance de réanimation grande capacité. Les recherches se sont poursuivies, les renseignements verbaux indiquant la présence de probables ensevelis. Dans la soirée, le GSPM a achevé les opérations et a dressé le bilan définitif : six morts dont deux enfants et deux blessés.

Dans la journée, le Premier ministre Patrick Achi s'était rendu sur place, avec notamment à ses côtés le Maire d'Attecoubé Danho Paulin, pour porter assistance aux victimes de ce glissement de terrain. 

« Ce que nous souhaiterions dire, c’est transmettre aux populations de la part de Son Excellence monsieur le Président de la République, toutes nos condoléances aux familles endeuillées et tous nos sentiments de compassion pour les blessés, nos encouragements. Nous allons bien sûr, suivre les soins qui leur sont donnés », a déclaré Patrick Achi qui a toutefois rappelé que l'Etat de Côte d'Ivoire procède à des déguerpissements des populations des zones à risque, pour protéger leurs vies.

"Nous allons accélérer ce que nous sommes en train de faire et nous allons renforcer les choses pour qu’on ne puisse plus assister à ces situations"

"Il faut que ces populations nous aident à les aider. Nous allons continuer d’entreprendre ces actions. Un certain nombre d’actions encore plus vigoureuses avec l’assistance des communes, des maires qui sont impliqués. En l’occurrence ici, il s’agit du maire d’Attécoubé qui connait ces sites, qui régulièrement les visite, parle également aux populations (…) Nous allons accélérer ce que nous sommes en train de faire et nous allons renforcer les choses pour qu’on ne puisse plus assister à ces situations », a souligné Patrick Achi.