BEPC 2022 : Après avoir pris part aux épreuves écrites, un candidat meurt dans un accident de moto à Niankara

Publié le Modifié le
bepc-2022-apres-avoir-pris-part-aux-epreuves-ecrites-un-candidat-meurt-dans-un-accident-de-moto-a-niankara Un élève candidat au BEPC 2022 perd la vie dans un accident de motos à Niankara
Faits divers

Un grave accident de motos s'est produit à Niankara, dans le Centre-nord de la Côte d'Ivoire, a‑t‑on appris de l’Agence Ivoirienne de Presse. Un élève candidat au BEPC y a perdu la vie. 

Koné Sanga, élève en classe de 3ème au lycée municipal Henri Konan Bédié de Niankara ne verra pas ses résultats des examens de fin d’année. L’élève du lycée municipal de Niakara (région du Hambol) est passé de vie à trépas, dans un choc accidentel de motos survenu sur une piste de la ville, dans la soirée du vendredi 17 juin 2022, jour de la fin des épreuves écrites du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) session 2022, un examen auquel la victime avait pris part.

Le film du drame

D'après les faits rapportés par l’Agence Ivoirienne de Presse, Koné Sanga est décédé sur le coup d’une violente collision accidentelle de motos, aux environs de 21 h, au quartier Dofangui de la ville, près du pont sur la piste menant à Tortiya.

Selon plusieurs témoignages recueillis, dont celui de Djakaridja Tuo (45 ans), un habitant du secteur, “la vitesse folle, l’imprudence et surtout l’irresponsabilité des motocyclistes “seraient à l’origine de ce violent choc accidentel qui a fait un mort et trois blessés.

"Les gamins circulent dangereusement à motos dans les rues de la ville…"

“Ici à Niakara, les gamins circulent dangereusement à motos dans les rues de la ville, dans l’indifférence absolue et forcément coupables des parents mais aussi des autorités compétentes, garantes de la moralité et de la sécurité de tous”, a déploré, dépité, M. Tuo, interrogé par selon le confrère de l’AIP.

La brigade de gendarmerie nationale de Niakara, alertée, a procédé, le même jour, au constat d’usage. Quant à l’inhumation de la dépouille mortelle,  elle a eu lieu, le samedi au cimetière des sinistrés de la ville de Niakara.

Il est lieu d’interpellé les parents surtout ceux de l’intérieur du pays, sur les dangers liés à la conduite de motos par les gamins. Les autorités sécuritaires doivent également prendre des mesures routières pour lutter contre ce fait qui met la vie des nombreux enfants en danger.