Tanda : Soupçonné de braquage, un individu se fait lyncher par la population

Publié le Modifié le
tanda-soupconne-de-braquage-un-individu-se-fait-lyncher-par-la-population En colère, la population de Broukro a fait lyncher un présumé braqueur
Faits divers

Un présumé braqueur non encore identifié a été lynché à Broukro, un village situé à 17 kilomètres de Tanda, dans la région du Gontougo a‑t‑on appris Linfodrome.

Le village de Broukro, dans la région du Gontougo a été secoué le vendredi 17 juin 2022, par de vives tensions entre la population et des individus accusés de braquage fréquent dans cette localité.

Selon l’Agence Ivoirienne de Presse qui rapporte les faits, le présumé braqueur a été lynché, le vendredi 17 juin 2022, aux environs de 19 heures, suite à une bagarre qui a opposé la population à trois individus soupçonnés d’être des bandits.

La population a décidé de se faire justice elle‑même

D’après la source, la population se dit excédée par une série de braquages dans le village, évoquant que des individus armés profitaient des averses de pluies pour dévaliser les boutiques.

Trois blessés légers ont été enregistrés du côté de la population dans l’affrontement avec les présumés bandits dont deux d’entre eux ont réussi à s’enfuir. Une arme de guerre de type kalachnikov a été saisie et remise aux forces de sécurité de Tanda.

Témoignage d’une victime de braquage

” Ils (au nombre de trois) sont entrés au moment où il pleuvait et m’ont demandé de remettre tout ce que j’avais”, a raconté Sarré Issiaka, l’un des boutiquiers visités. Il dit avoir perdu une somme d’environ 350.000 FCFA et sept téléphones portables appartenant aux clients lors de ce braquage.

Trois boutiques ont été visitées par ces bandits. Une enquête a été ouverte par les forces de sécurité.

Il faut noter que le phénomène du braquage prend de l’ampleur dans le pays. Les opérateurs économiques notamment les commerçants, les boutiquiers en sont les véritables cibles. Pour rappel, un boutiquier, résident dans la commune d’Adzopé a été victime d’un braquage le 13 juin dernier. Selon nos sources, Mohamed qui s’apprêtait à faire un versement dans une banque à Adzopé a vu emporté sa recette d’une semaine évaluée à plusieurs millions de francs cfa, par des hommes armés de kalachnikov circulant à moto.