Abidjan

Ecole de Police : Porté disparu, le Commissaire élève réapparait plus de 48 heures après dans un état lamentable

Publié le
ecole-de-police-porte-disparu-le-commissaire-eleve-reapparait-plus-de-48-heures-apres-dans-un-etat-lamentable Le Commissaire élève A.P. Eric disparu à la veille de sa soutenance est réapparu plus de 48 heures après
Faits divers

Porté disparu le mercredi 15 juin 2022 alors qu’il devait soutenir son mémoire le lendemain jeudi, le commissaire élève de 2ème année, A.P. Eric est réapparu, dans la nuit du vendredi 18 au samedi 16 juin 2022.

Le commissaire élève de 2ème année qui a mystérieusement disparu, dans la mi-journée du mercredi 15 juin 2022, alors qu’il devait passer, le lendemain jeudi devant le jury, est réapparu, dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 juin 2022, aux environs de 2h, dans un état lamentable.

L’homme était débrayé, étourdi et portait plusieurs entailles faites à l’arme blanche

Selon Soir Info, le fonctionnaire de police est arrivé à son domicile à Yopougon Toits Rouges, à l’ex-caserne de la BAE. L’homme était débrayé, étourdi et portait plusieurs entailles faites à l’arme blanche, au niveau de l’avant-bras gauche. Son épouse B. Mireille épouse A. a aussitôt alerté la police.

Quelques minutes plus tard, des éléments de la police arrivent au domicile du commissaire élève et le trouvent très affaibli, avec des blessures à l'avant-bras gauche.

A la question de savoir pourquoi il est parti du domicile sans donner d’informations sur sa destination, il aurait répondu que se sentant fatigué le mercredi 15 juin 2022, il a décidé de quitter la maison pour trouver un endroit calme pour se reposer. Une fois hors de la maison avec quelques effets personnels, il aurait emprunté un véhicule de transport en commun qui l'a conduit à N'douci, ville située à 80 km d’Abidjan.

A.P. Eric aurait précisé que ses souvenirs seraient vagues, mais il se rappelle qu'il aurait été agressé par des inconnus qui ont tenté de le déposséder de ses effets. Et que c’est en luttant contre ses agresseurs qu’il aurait été blessé avec une lame à l'avant-bras gauche.

La suite ? Il alors décidé de se reposer en prenant une chambre dans un hôtel dont il ne se rappelle pas la dénomination. Après avoir absorbé un reposant, il se serait endormi pour ne se réveiller que dans l’après-midi du vendredi.

Il se croyait encore à la veille de sa soutenance

Croyant être encore au mercredi 15 juin 2022, veille de sa soutenance, il aurait décidé de rentrer à la maison quand le gérant de l'hôtel lui aurait dit que c’était plutôt le vendredi 17 juin 2022.

Très inquiète pour l’état de santé préoccupant de son mari, son épouse B. Mireille a souhaité et obtenu des autres agents de Police qu’il soit conduit dans un centre de santé. C’est ce qui a été fait, aux environs de 3h du matin, dans la clinique privée où il est mis en observation.

A en croire des sources médicales proches de ladite clinique, le commissaire élève est victime d’un surmenage mais son pronostic vital n’est pas engagé. Mais son état nécessite un ‘’repos absolu’’ de quelques jours.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.