Tragique accident sur l'axe Abidjan-Alépé : ce que le PM Patrick Achi va faire ce mercredi à Attiékoi

Publié le Modifié le
tragique-accident-sur-l-axe-abidjan-alepe-ce-que-le-pm-patrick-achi-va-faire-ce-mercredi-a-attiekoi Patrick Achi est attendu à Attiékoi ce mercredi
Faits divers

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, se rendra ce mercredi dans le village d’Attiékoi (Alépé) pour apporter la compassion du gouvernement aux parents des victimes décédées dans le tragique accident survenu le 1er août dernier sur l’axe Abidjan-Alépé.

Le chef de gouvernement ivoirien est attendu ce mercredi dans le village d’Attiékoi, une localité du département d’Alépé.  Accompagné d'une importante délégation, le Premier ministre Patrick Achi s’y rendra pour exprimer les condoléances du gouvernement aux populations de cette localité endeuillées par le drame survenu le lundi 1er août 2022 sur le tronçon Abidjan-Alépé.

20 ressortissants d'Attiékoi ont péri dans ce tragique accident


Ce jour, une violente collision entre un camion et un véhicule de type Massa, transportant des passagers a fait 21 morts selon le bilan définitif établi par le groupement des sapeurs pompiers militaires.  Selon  Dr Valentin Djomo, chef de village d’Attiékoi, 20 ressortissants du village ont perdu la vie dans ce tragique accident. Il fait également état de  5 blessés dont 4 dans un état critique.

 Au total 37 personnes ont perdu la vie dans ces tragiques accidents survenus le lundi 1er août

Outre ce drame, un autre accident a été signalé le même jour sur le tronçon Kononfla-Yamoussoukro, dans le centre de la Côte d’Ivoire, faisant au moins 16 morts selon le bilan du GSPM.  En cause, selon nos informations, un  minicar de transport en commun communément appelé gbaka de marque Mercedes-Benz et immatriculé 5299FG 01, qui roulait à vive allure.

Ce véhicule selon une source sécuritaire se rendait à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne. Mais pour des raisons non encore élucidées, le mini car a dérapé pour se retrouver dans un ravin.  Au total 37 personnes ont perdu la vie dans ces tragiques accidents.  Le ministère des Transports, par le biais d’un communiqué, a exprimé ses condoléances les plus attristées aux parents des victimes décédées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.*

En attendant les conclusions des enquêtes déjà ouvertes par les services compétents, le ministre Amadou Koné a au nom du Gouvernement, appelé à nouveau au sens de la responsabilité des propriétaires de véhicules de transport et au strict respect du code de la route par les conducteurs et l’ensemble des usagers, particulièrement en ces périodes de vacances scolaires et de fêtes de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.