États-Unis : Crash d’un avion militaire suite à une collision avec un oiseau  

Publié le
etats-unis-crash-d-un-avion-militaire-suite-a-une-collision-avec-un-oiseau Un avion américain s'est écrasé après avoir heurté un oiseau
Faits divers

Aux Etats-Unis, un avion de la NAVY s’est crashé à la suite d’une collision avec un oiseau a récemment publié l’armée américaine.  

Selon 20 minutes, un média français, qui relaie l’information,  le drame s’est produit en septembre 2021 dans un quartier de Lake Worth au Texas. Le crash de l’avion de la Navy  est survenu à la suite d’une collision avec un oiseau.   A bord de l’engin volant, un instructeur et un élève qui revenaient d’un vol d’entraînement.

L'avion s'est écrasé sur 3 maisons

Ces derniers devaient faire atterrir l’appareil à la base de Fort Worth, en périphérie de Dallas, mais l’appareil est soudainement entré en collision avec un oiseau avant de se crasher. L’armée américaine vient de diffuser la vidéo de l’accident, rapporte  le média Français  20 minutes qui  relaie une information de L’indépendant. Sur les images, on peut voir plusieurs oiseaux passer devant l’appareil militaire américain sans le toucher. Mais un instant plus tard, un autre volatile s’approche un peu trop près et percute alors l’engin volant.

Après la collision, le pilote a  rapidement signalé l’incident. Il a ensuite tenté de rejoindre la piste d’atterrissage, qui se trouvait à environ 3,7 km de sa position

Aucun mort

Après la collision, le pilote a  rapidement signalé l’incident. Il a ensuite tenté de rejoindre la piste d’atterrissage, qui se trouvait à environ 3,7 km de sa position. Les deux occupants ont finalement renoncé et se sont éjectés de l’appareil, avant que celui-ci ne se crashe.

 L’un d’eux a été retrouvé près du point d’impact, l’autre perché sur une ligne électrique.  Trois maisons avaient été endommagées dans l’accident, mais par miracle, personne n’avait été blessé au sol. Les deux pilotes, qui avaient réussi à s’éjecter, se sont depuis remis de leurs blessures.   Le lendemain de l’accident, les autorités américaines avaient déclaré que l’absence de victimes était un véritable miracle.