Côte d’Ivoire : Des armes de guerre saisies près de Niakara, dans le nord du pays 

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-des-armes-de-guerre-saisies-pres-de-niakara-dans-le-nord-du-pays Des armes de guerre ont été découverte à Niakara dans le nord de la Côte d'Ivoire
Faits divers

 Des armes de guerre ont été saisis dimanche 2 octobre 2022 à Niakara, dans le nord de la Côte d’Ivoire selon une source sécuritaire citée par l’agence ivoirienne de presse (AIP).

Les  faits ont eu lieu dans la du dimanche dernier aux environs de 22 h près d’ Ancien-Ouéréguékaha,  dans le nord de la Côte d’Ivoire. Trois armes dont deux de guerre ont été saisies par la brigade de gendarmerie nationale de Niakara dans cette localité située à 20 km au sud-ouest de Niakaramadougou.

Des armes de guerre et une moto saisies

Selon notre source, des éléments de la maréchaussée ivoirienne, qui effectuaient une patrouille nocturne sur la piste carrossable d’accès à Ancien-Ouéréguékaha -Kafine, ont fait la rencontre de trois individus enfourchant une motocyclette, l’un portant un sac . 

 À la vue des gendarmes, ceux-ci vont se fondre dans la haute broussaille abandonnant leur moto

 À la vue des gendarmes, ceux-ci vont se fondre dans la haute broussaille abandonnant leur moto et surtout le colis dont la fouille permettra la découverte de deux armes de guerre garnies de munitions, à savoir une Kalachnikov AK 47 et un SIG,  en plus d’une arme de point PA, un pistolet chargé.  

Cette découverte intervient alors que la Côte d'Ivoire n'est pas à l'abri de la menace terroriste, notamment dans les régions nord et nord-est du pays. Une enquête a été ouverte illico par la gendarmerie nationale à Niakara à l’effet de mettre le grappin sur les trois présumés propriétaires du sac au contenu délictueux. 

En février dernier, cette fois à Abidjan, une découverte, celle-ci, plus impressionnante avait été signalée, par les hommes du colonel Inza Fofana, commandant de l'unité de lutte contre la grande criminalité(Ulgc).   Les armes et les munitions ont été découvertes au domicile de l'un des suspects interpellés grâce à des "détecteurs de métaux".  Lesquels détecteurs de métaux ont permis de localiser de façon précise l'endroit où les armes et les munitions étaient enfouies »

Ce sont 13 obus, 6 grenades, environ 3000 munitions, une lance-roquette, un mortier et des chargeurs que les militaires ont trouvé dans une cache d’arme, lors d’une opération qu’ils ont menée dans la zone d’Abidjan. Plusieurs suspects, dont le nombre n’a pas été indiqué, ont été également interpellés au cours de l’opération.