Côte d'Ivoire

Meurtre d’un gendarme à Vavoua : un individu déféré à Daloa, le cerveau du gang interpellé

Publié le Modifié le
meurtre-d-un-gendarme-a-vavoua-un-individu-defere-a-daloa-le-cerveau-du-gang-interpelle
Faits divers

Le nommé G.Z. dit Billy Le Gouro a été arrêté à Bouaflé dans le cadre de l’assassinat de l’adjudant de gendarmerie Assi Amion Clovis, tué dans la nuit du lundi 26 septembre 2022, à Vavoua.

Quelques jours après l’assassinat de l’adjudant Assi Amion Clovis, en service à la gendarmerie de Vavoua, l’enquête ouverte progresse. Selon l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP), le présumé coupable du meurtre a été appréhendé, vendredi 7 octobre 2022.

Le présumé assassin a été interpellé à Bouaflé

Il s’agit du nommé G. Z. A. dit Billy Le Gouré, âgé de 40 ans. A en croire le confrère, ce quadragénaire, a été arrêté à Bouaflé, à quelque 140 km au sud de Vavoua, suite à un renseignement anonyme. Toujours selon le confrère, cet homme aurait avoué les faits qui lui sont reprochés à la brigade de la gendarmerie de Vavoua.

Et à la suite de ces aveux, il a été déféré au tribunal à Daloa.

Dans le cadre de cette affaire, un certain Maïga, soupçonné d’être un cerveau de gang dans la zone de Vavoua, a été également appréhendé, selon les mêmes sources sécuritaires.

Pour rappel, le corps sans vie de l’adjudant Assi Amion Clovis, qui était de garde dans la nuit du lundi 26 septembre 2022, a été retrouvé aux environs de 22 h non loin de son domicile, à Vavoua, alors qu’il avait obtenu une autorisation quelque deux heures plus tôt pour prendre un bain.

Selon le médecin légiste qui a constaté son décès, le gendarme a été tué par balle. En effet, deux impacts de balles ont été trouvés sur le corps de la victime. Il a reçu une balle au niveau de la cuisse droite et une autre au niveau de la cage thoracique qui lui a été fatale.

L’insécurité à Vavoua a atteint des proportions inquiétantes en cette période de rentrée scolaire et d’ouverture de la campagne de commercialisation du café et du cacao

L’assassinat de l’adjudant Assi Amion Clovis intervient à un moment où l’insécurité à Vavoua a atteint des proportions inquiétantes en cette période de rentrée scolaire et d’ouverture de la campagne de commercialisation du café et du cacao.

Depuis l’assassinat du gendarme, les populations de Vavoua vivent dans la peur et espèrent que toutes les personnes impliquées dans ce drame seront interpellées pour que justice soit rendue.

Pour l’instant, les hommes de la maréchaussée sont sur la bonne voie.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.