Côte d’Ivoire : Comment une femme de 50 ans violée et assassinée près d’une rivière, une enquête ouverte

Publié le
cote-d-ivoire-comment-une-femme-de-50-ans-violee-et-assassinee-pres-d-une-riviere-une-enquete-ouverte
Faits divers

Une femme, âgée de 50 ans a été violée dans la localité de Tortiya, dans le département de Niakaramandougou, au nord de la Côte d’Ivoire.

Selon l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP), une femme d’une cinquantaine d’année a été retrouvée morte près de la rivière Bouh dans la ville, à environ 50 kilomètres de Niakaramandougou, à plus de 500 kilomètres d’Abidjan, principale ville de Côte d’Ivoire.

Le corps portait des traces d’agression sexuelle et la gorge tranchée

« Une femme de 50 ans a été retrouvée sans vie, avec le corps portant des traces d’agression sexuelle et la gorge tranchée, à quelques encablures de la rivière Bouh à Tortiya, ville située à 47 kilomètres de piste à l’ouest de Niakara » a écrit l’agence gouvernementale le 27 octobre 2022.

La victime était une mère de famille répondant au nom de D.Y

Selon les témoignages recueillis par l’AIP, la victime était une mère de famille répondant au nom de D.Y. Elle a été retrouvée le corps inerte, dimanche 23 octobre 2022, par des jeunes qui rentraient des travaux champêtres, alors qu’elle était allée, dit-on, chercher des bois de chauffe de l’autre côté de la rivière Bouh.

« Dame D.Y a été inhumée à Adamakaha, un village de la sous-préfecture de Dikodougou. La brigade de gendarmerie nationale de Dikodougou a ouvert une enquête, afin de mettre la main sur les coupables » a conclu l’Agence.