Côte d'Ivoire

Bouaké : un élève poignardé à mort dans une bagarre, les circonstances du drame

Publié le Modifié le
bouake-un-eleve-poignarde-a-mort-dans-une-bagarre-les-circonstances-du-drame Coulibaly Samba a été poignardé à mort dans une bagarre
Faits divers

Coulibaly Samba, 15 ans, élève en classe de 3ème 4 au Collège Privé Berger 2 de Bouaké, a été poignardé à mort, le mardi 22 novembre 2022, dans une bagarre avec un élève de 4ème au Collège la Renaissance de Bouaké.

Un drame a été enregistré, dans la soirée du mardi 22 novembre 2022, au Collège Privé Berger 2 de Bouaké. Coulibaly Samba, âgé de 15 ans, élève en classe de 3ème 4 a été poignardé à mort, au quartier Zone, non loin de son établissement. Son adversaire, un élève en classe de 4ème au Collège la Renaissance, serait aux mains de la police, selon nos sources sur place.

La bagarre a commencé dans la matinée

La bagarre qui a viré au drame a commencé dans la matinée entre les deux élèves. Les deux bagarreurs ayant été séparés par les autres élèves, chacun est rentré chez lui. On pensait alors que l’affaire était close. Que nenni ! Discrètement, chacun des bagarreurs avait battu le ‘’rappel de ses troupes’’.

Rendez-vous a été pris pour l’après-midi. En effet, aux environs de 16 heures, les deux élèves arrivent avec les différents renforts pour une bagarre sans merci. Et c’est non loin de l’établissement de la victime Coulibaly Samba que les hostilités ont repris. Malheureusement, Samba a reçu plusieurs coups de couteau en plein cœur.

Face à la gravité de ses blessures et voyant ses forces l’abandonner, Coulibaly Samba a piqué le dernier sprint de sa vie en direction de l’infirmerie de son établissement, en vue de bénéficier des soins appropriés. Aussitôt, les responsables du Collège Privé Berger 2 ont été alertés. L’infirmière de l’école lui prodigue les premiers soins, mais son cas étant alarmant, on fait appel aux sapeurs-pompiers.

Lorsque les soldats du feu arrivent, ils ne peuvent plus rien faire pour Coulibaly Samba qui avait passé l’arme à gauche

Hélas ! Lorsque les soldats du feu arrivent, ils ne peuvent plus rien faire pour Coulibaly Samba qui avait passé l’arme à gauche. Les sapeurs-pompiers font appel à leur tour à la police. Celle-ci, arrivée plus tard, procède au constat d’usage. Après quoi, le corps sans vie de l’élève a été enlevé par les services des pompes funèbres pour être conduit dans une morgue de la ville.

Selon nos sources, la police aurait procédé à des interpellations et mène ses enquêtes pour identifier tous ceux qui ont participé à la bagarre mortelle.  

En raison du décès tragique de l'élève, les DRENA 1 et 2 en accord avec le Comité des Élèves et Etudiants de Côte d'Ivoire (CEECI) ont demandé la fermeture de tous les établissements scolaires de la ville de Bouaké, ce mercredi 23 novembre 2022, afin de permettre à la communauté scolaire de digérer cette situation regrettable. Nous y reviendrons.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.