Côte d'Ivoire

Drame : le chef du village de Gbetitapea retrouvé pendu à la veille d’une réunion de demande de sa destitution

Publié le
drame-le-chef-du-village-de-gbetitapea-retrouve-pendu-a-la-veille-d-une-reunion-de-demande-de-sa-destitution Le chef de Gbetitapea Odjé Gnonka Théodore laisse son épouse Sery Gboké Martine inconsolable
Faits divers

Le chef du village de Gbetitapea, Odjé Yonka Théodore, a été retrouvé pendu, le mercredi 23 novembre 2022, près d’un lac artificiel, à la veille d’une réunion portant sur la demande de sa destitution par des villageois.

Le village de Gbetitapea, situé à quelques encablures de Daloa, dans la Région du Haut Sassandra, sur l’axe Daloa-Issia, a perdu son chef. En effet, Odjé Gnonka Théodore, qui dirige ce village appelé aussi village des singes sacrés, a été retrouvé mort pendu, dans l’après-midi du mercredi 23 novembre 2022, près d’un lac artificiel situé non loin de son domicile. Pour l’heure, les circonstances de sa mort par pendaison (?) restent inconnues.

Mort à la veille d’une réunion de demande de sa destitution

Le décès tragique de ce septuagénaire (il serait né en 1947), ancien garde pénitencier à la retraite, se situe à la veille d’une réunion de crise convoquée par le sous-préfet Massouma Méité. En effet, le mardi 22 novembre 2022, le sous-préfet avait adressé des convocations à des populations pour une réunion, le jeudi 24 novembre 2022, à 10 heures, à la sous-préfecture.

Cette rencontre portait sur la demande de destitution du chef Odjé Gnonka Théodore formulée par un collectif de chefs de familles. Il s’agit précisément de 10 personnes convoquées dont les 5 chefs de famille de Gbetitapea, le président des jeunes, la présidente des femmes, le président de la mutuelle de développement de Gbétitapea (MUDEG)…

Selon nos sources, toutes ces personnes ont une kyrielle de griefs contre le chef du village. Depuis 2015, rapportent les mêmes sources, une opération de lotissement d’une parcelle de 22 hectares pour l’agrandissement du village oppose ces personnes au chef.

Les contestataires lui reprochent sa gestion des biens et des ressources du village…

Outre le problème de lotissement, les contestataires lui reprochent sa gestion des biens et des ressources du village, notamment la réalisation d'une adduction d'eau potable, la collecte des fonds (factures d'eau) auprès des ménages pour l'entretien des ouvrages et le paiement des factures d'électricité, la gestion des attestations villageoises. Bref, la liste des griefs est longue…

C’est pour toutes ces raisons que les contestataires avaient saisi le sous-préfet et qu’une réunion était prévue, le jeudi 24 novembre 2022, entre les parties en conflit à la sous-préfecture. Hélas !

La disparition du chef dans des circonstances nébuleuses aurait-elle un lien avec le conflit qui l’opposait à une partie de la population ? Pour l’heure, on se perd en conjectures.

Une chose est certaine, le décès tragique du chef Rabet Odjé Gnonka vampirise Gbetitapea, le village des singes sacrés. Son épouse Sery Gboké Martine et ses proches sont inconsolables.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.