Côte d'Ivoire

Gomon : un étudiant fusillé en brousse, 36 plombs retirés de son corps

Publié le Modifié le
gomon-un-etudiant-fusille-en-brousse-36-plombs-retires-de-son-corps Plusieurs plombs ont été retirés du corps de Brou Daniel, avant son évacuation au CHU de Cocody
Faits divers

Dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 novembre 2022, Brou Daniel, a été fusillé dans un campement de Gomon par des jeunes venus de Krobou, village voisin situé à quelques kilomètres.

Depuis le dimanche 13 novembre 2022, la tension est montée d’un cran entre Gomon situé dans le département de Sikensi et Krobou, un village du département d’Agboville.

Les agresseurs ont attaqué entre 3h et 4h du matin

Cette montée d’adrénaline est consécutive à l’agression au fusil calibre 12 et à la machette de Brou Daniel, natif de Gomon, par des jeunes venus de Krobou, dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 novembre 2022, dans la forêt de Kavi située entre les 2 villages cités.

Selon nos sources, cette agression serait liée à un conflit foncier qui opposerait des habitants de Gomon et Krobou. Une chose est certaine, la nuit des faits, entre 3h et 4h, 4 individus encagoulés, probablement originaires de Krobou, sont arrivés dans le campement du père de Brou Daniel pour agresser ses deux manœuvres.

L’étudiant qui y était ce jour pour aider les deux manœuvres à cabosser le cacao a été tiré de son sommeil par le boucan fait par les 4 assaillants. Sorti de sa chambre contiguë à celle des 2 manœuvres pour voir de quoi retourne cette affaire, il a reçu une décharge de chevrotine dans les fesses, avant d’être projeté au sol. Ce n’est pas tout, il a aussi reçu de violents coups de machettes.

« Les agresseurs disent qu’ils sont venus par rapport à Brou Daniel, l’intello, détenteur des dossiers administratifs. Ils lui ont fait savoir »

L’étudiant et les manœuvres ont, par la suite, été ligotés, avant que Brou Daniel ne soit transporté à moto par les assaillants vers Krobou, sous un appatame. « Les agresseurs disent qu’ils sont venus par rapport à Brou Daniel, l’intello, détenteur des dossiers administratifs. Ils lui ont fait savoir », confie une source.

Une fois en ce lieu, 3 des 4 agresseurs ont pris la direction de Krobou, laissant leur complice sur place pour surveiller le blessé. Pris de pitié, le ‘’surveillant’’ qui, dit-on, s’était opposé à l’élimination de Brou Daniel l’a déplacé de l’appatame à un autre endroit pour éviter que ses 3 complices ne l’achèvent, à leur retour.

Il a même donné son téléphone à Brou Daniel, aux environs de 6 heures, pour qu’il appelle sa mère pour l’en informer. « Cette dernière a aussitôt alerté le village de Gomon. « C’est comme ça que les populations de Gomon sont allées chercher le blessé pour rentrer au village », confie la même source.

La commandant de brigade de Sikensi et l’escadron d’Agboville ainsi que le sous-préfet alertés sont arrivés, avec la délégation du chef de terre de Gomon.

De façon mystique, plusieurs plombs ont été extraits des fesses de l’étudiant. Mais affaibli par la forte hémorragie, il été évacué au CHU de Cocody. Si son pronostic vital n’est, dit-on, pas prononcé, Brou Daniel souffre dans sa chair et la tension reste encore vive entre les deux villages.

Selon nos sources, le président Arthur Gnahon a pris l'initiative d'organiser une rencontre entre les responsables de jeunesses de Krobou et de Gomon ce dimanche 4 décembre 2022 à Gomon pour trouver des solutions d'apaisement à cette situation. Nous y reviendrons.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.