Riviéra

Des hommes armés assiègent un immeuble


18/03/2012
Des hommes armés assiègent un immeuble
Dans la nuit du lundi 5 mars 2012, des hommes armés ont mené une attaque criminelle dans un immeuble à la Riviéra-Palmeraie. Conséquences, des locataires ont été détroussés de plusieurs biens.

Selon les renseignements, il est environ 20h, lorsque des malfaiteurs au nombre de quatre, se signalent au bas de l'immeuble situé au carrefour « Abinader 1 ». Deux font le guet là, quand les deux derniers pénètrent immédiatement dans le bâtiment. Ils foncent au premier étage et font irruption dans l'appartement de T.G, conseiller au ministère de la Culture et de la francophonie. Le maître des lieux et les siens sont neutralisés à l'aide de pistolets automatiques. Devant les victimes totalement tétanisées par la peur et donc résignées, les quidams se servent tranquillement. Ainsi, font-ils main basse sur trois téléphones-portables, un ordinateur-portable et la somme de 300 000 FCfa. De chez le conseiller au ministère de la Culture et de la francophonie, les criminels filent au rez-de-chaussée. Dans l'un des appartements situés à ce niveau, ils trouvent un étudiant qu'ils délestent de ses deux téléphones-portables. Puis tout de suite après, les vermines se déportent chez le voisin répondant aux initiales de K.K.C, conseiller d'éducation de son état. Lui, est dépouillé d'argent et de téléphones-portables. Son épouse pour sa part, se voit volée son alliance en or. Comprenant à présent que leur présence dans l'immeuble n'est plus tout à fait discrète, les criminels optent de décamper. Car, à vouloir être trop gourmands, ils pourraient connaître un revers. Alors, les deux malfaiteurs quittent le bâtiment, rejoignent leurs acolytes dehors et tous mettent les voiles. Entre temps, l'alerte est donnée. Bien malheureusement, il est trop tard. Les quatre gangsters sont déjà bien loin. Les victimes ont saisi la police. C'est ce qui leur restait du reste, à faire.

KIKIE Ahou Nazaire

Kikié Nazaire

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome