Tienko

Suite à l’arrestation de 20 trafiquants : La sous-préfecture attaquée à l’arme de guerre


08/12/2014
(Photo d'archives pour illustrer l'article)
L’arrestation de vingt trafiquants au PK 18 nord de Tienko, dans la région du Folon, par des gendarmes en poste à la brigade de Samatiguila, a connu un nouveau développement le vendredi 05 décembre dernier.

Si l’on en croit un collaborateur du sous-préfet de la localité, M. Sigbeu Gbadé Donatien, qui a quitté sa circonscription pour se réfugier en «lieu sûr », tenu secret pour des raisons de sécurité, des inconnus ont attaqué à l’arme de guerre, la sous-préfecture. « Les locaux de la sous-préfecture ont été attaqués par des hommes armés, l’après-midi du vendredi dernier. Le sous-préfet eu la vie sauve grâce des bonnes volontés qui l’ont avisé quelques minutes avant l’attaque. N’ayant pas atteint leur cible, ils ont, par la suite, saccagé et pillé son bureau », a précisé notre source, elle aussi réfugiée hors de Tienko.

Elle a également confié que cette opération se veut des représailles pour l’implication personnelle du sous-préfet dans l’arrestation de 20 trafiquants en provenance de Guinée. Lesquels transitaient par Tienko pour rallier le Mali, avec dans leurs bagages de la marchandise prohibée. «Comme le sous-préfet vous l’a expliqué la fois dernière, Tienko est traversé constamment par des trafiquants. Ceux-ci s’adonnent à plusieurs trafics illicites qui tuent l’économie ivoirienne. Leurs déplacements font peser également de réelles menaces de déportation du virus Ebola sur le sol ivoirien », a-t-il conclu.

Notons que les trafiquants mis aux arrêts avaient été expulsés en Guinée et leurs bagages confisqués.

Traoré Tié

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

Videodrome