Grand-Bassam: Le plus grand coupeur de route arrêté


13/02/2020
Grand-Bassam: Le plus grand coupeur de route arrêté
Le braqueur multicarte a été appréhendé.

Les populations de Grand-Bassam, d’Aboisso, de Dabou et de Port-Bouët peuvent pousser un ouf de soulagement. Leur plus grand bourreau vient d’être mis hors d’état de nuire, par une équipe de la cellule anticriminelle du commissariat de Grand-Bassam.

Les populations des quartiers de Grand-Bassam ont souffert des actes d’Anguetchi G. S. alias Abobolais. À la tête de plusieurs gangs, il a écumé les domiciles de l’ancienne capitale de la Côte d’Ivoire. Arme au poing, il n’a aucun mal à maîtriser des maisonnées, pour ensuite tout emporter. N’ayant plus rien à prouver à Grand-Bassam, Abobolais va étendre son empire à plusieurs autres localités. Il s’agit d’Aboisso où ‘’Abobolais’’ fait parler la poudre parmi les planteurs de produits de rente. À Dabou, les planteurs de palmiers à huile se voient délester d’importantes sommes d’argent ainsi que les tenanciers de maquis. Abobolais vient se ‘’reposer’’ à Abidjan, dans la commune de Port-Bouët où, grâce à ses ‘’petits’, il réussit à cambrioler des domiciles.

Comment faire pour chopper ce bandit très futé et mobile ?

La cellule anticriminelle du commissariat de Grand-Bassam est actionnée. Le Lieutenant Djabrou, à la tête de plusieurs hommes, mène discrètement ses investigations. L’homme, qui a toujours réussi à passer entre les mailles des filets de la Police, se sent invulnérable. C’est pourquoi, il installe ‘’un barrage’’ sur l’axe Grand-Bassam-Bonoua. Le jeudi 6 février 2020, peu après minuit, il ‘’siffle’’ un automobiliste. Ce dernier qui croit avoir affaire aux vraies forces de l’ordre, s’arrête malgré la nuit. Une arme lui est pointée au visage, avant que l’ordre lui soit intimé de descendre et de se coucher. Le temps qu’il se remette de ses émotions, le pauvre automobiliste est dépossédé de sa voiture par Abobolais qui s’est tiré dans la nature, en direction de Grand-Bassam. *

Cela parvient au Lieutenant Djabrou et à ses hommes qui tiennent-là, des indices importants contre Abobolais. Le vendredi 7 février 2020, c’est-à-dire quelques heures après son attaque, Abobolais dans une baraque à Grand-Bassam, pour un sommeil réparateur.Ce sont les policiers de la criminelle de Grand-Bassam qui le réveillent en sursaut. Le bandit doit, à présent, répondre de ses actes. En effet, Il a, à son actif, plusieurs cas de vol à main armée de pistolet automatique et d’armes blanches

M’BRA Konan

 

 

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome