Côte d'Ivoire

Toumodi : Un jardinier tué à coups de machette devant sa femme dans leur exploitation agricole


27/08/2020
Toumodi : Un jardinier tué à coups de machette devant sa femme dans leur exploitation agricole

Comble de l'horreur. Un jardinier a été atrocement tué à coup de machette dans son jardin en pleine journée. Ce crime odieux porte la griffe d'un individu sans foi ni loi. L'affaire qui fait actuellement grand bruit à Toumodi remonte au samedi 22 août 2020.

Ce quidam sera, à son tour, appréhendé et brûlé vif en pleine ville par les populations exaspérées par son inconduite. L'affaire fait actuellement grand bruit dans "La cité de l'agouti." Pour ce qui est des faits, selon nos sources, Tamda Bruno, la quarantaine révolue, jardinier, qui s'est rendu dans son exploitation située dans la zone marécageuse du quartier "Rombo extension", un quartier périphérique de Toumodi, tôt le matin, est à la tâche.

Ce chef de famille, père de trois enfants, est surpris par un individu d'une corpulence respectable, armée d'une machette bien aiguisée. Ce quidam ne tarde pas à afficher le mobile réel de sa présence inopinée dans le jardin du Sieur Tamda Bruno, celle de mettre fin à la vie du jardinier. Vu qu'il brandit subitement son arme blanche et se met à le taillader à la machette sans autre forme de procès sous les yeux de sa femme à ses côtés. Impuissante devant cette boucherie, ce sont ses cris de détresse et son appel au secours qui alertent les populations riveraines qui volent au secours du jardinier identifié comme un Lobi. Non sans alerter les éléments des forces de l'ordre qui se déportent promptement sur les lieux.

Comme pour montrer sa gravure, semblable aux héros d'un film d'horreur, le tueur lève les deux mains en l'air à la vue des secours qui découvrent le tueur qui avait à ses pieds le corps sans vie de sa victime baignant dans une mare de sang. Avant de prendre subitement la poudre d'escampette les instants d'après. Les tirs de sommation des éléments des forces de l'ordre dans l'espoir de le maitriser sont restés vains. Les jeunes, remontés du reste face à l'inconduite de ce quidam, engagent une folle course-poursuite avec cet assassin, reconnu comme un ressortissant de la sous-région ouest africaine.

Au terme de ce sprint les jeunes mettent le grappin sur ce " véritable champion du 100 m plat" après l'avoir fauché quelques mètres un peu plus loin. Ce sont des violents coups de poings et de gourdins qu'il essuie de la part des populations surexcitées. Avant de le brûler vif sur la voie publique à l'aide de pneus usagers et des branchages trouvés sur place. Une enquête est actuellement diligentée par les forces de l'ordre à l'effet d'éclairer la lanterne des populations sur la motivation réelle du meurtre du jardinier qui, pour arrondir ses fins du mois est veilleur de nuit.

En attendant les résultats de l'enquête des hommes en uniforme, les spéculations vont bon train. Si certains affirment que des disputes autour de la parcelle de terre occupée par le jardinier pour faire du maraîcher est l'origine du meurtre du Sieur Tamda Bruno, d'autres par contre soutiennent mordicus qu'il s'agit plutôt d'un règlement de compte à l'origine duquel se trouve une affaire de femme. De l'avis de la femme du jardinier, l'assassin est un inconnu.

Pauquoud Charles Noël

1 | 2

Videodrome