Une avocate obligée de retirer son soutien-gorge pour voir un détenu


28/08/2020
Une avocate obligée de retirer son soutien-gorge pour voir un détenu
Une avocate contrainte de retirer son soutien-gorge avant de voir un détenu

Aussi cocasse que cela puisse l’être, une avocate a été contrainte de retirer son soutien-gorge avant de rentrer dans une prison. Les faits se déroulent le 25 août dans la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse.

 

Les faits nous sont relatés par La Dépêche du Midi. De quoi s’agit-il ? En vue de rencontrer un détenu, l’avocate a été contrainte de retirer son soutien-gorge qui faisait sonner le portique de sécurité. Il lui fallait donc se débarrasser de tous ses objets métalliques. Chose à laquelle, elle se soumet et finit par comprendre que c’était l’armature du sous-vêtement qui était en cause. 

Le constat, l’on attendait que les mesures de sécurité soient moins rigides pour cette femme de loi mais que nenni. La directrice adjointe de l’établissement à laquelle elle faisait face est restée intraitable quant aux règles de sécurité. L’avocate n’avait pas de choix que de se retirer son soutien-gorge. Car l’administration ne lui a proposé aucune autre solution.  Au regard du traitement qu’elle a subi, l’avocate, a déploré les méthodes discriminatoires et dégradantes ainsi qu’un manque d’humanité. Par conséquent, elle a saisi le bâtonnier de Toulouse.

 

 

Ange T. Blaise

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2