Abidjan

Abobo : Une jeune fille poignarde à mort son concubin à cause des rapports sexuels forcés


27/09/2020
Abobo : Une jeune fille poignarde à mort son concubin à cause des rapports sexuels forcés
Traoré M. munie du couteau de la mort après son interpellation par la police

Traoré M. a été interpellée, ce dimanche 27 septembre 2020, par les éléments du commissariat de police du 14ème arrondissement, après avoir poignardé à mort son concubin Sekou Barou, à Abobo Anador Coco Service.

Traoré M. est aux mains de la police. Elle a été, interpellée, ce dimanche 27 septembre 2020, par des éléments du commissaire Sangaré Cyrille, chef de service du commissariat de police du 14ème arrondissement. Son interpellation est consécutive au meurtre de son concubin, Sekou Barou, à Abobo Anador Coco Service. Selon une source policière, Traoré M. est passée aux aveux en déclarant être l’auteur du meurtre. Elle a même déclaré qu’elle a poignardé son concubin, à la poitrine, avec un couteau.

L’audition de la jeune dame et l’enquête de voisinage ont permis de connaitre le mobile de ce meurtre. En effet, selon notre source, il ressort qu'après le mariage coutumier, Sekou Barou entretenait régulièrement des rapports sexuels forcés avec la mise en cause. C’est en voulant repousser les assauts forcés de son concubin qu’elle a fait usage du couteau avec lequel elle l’a poignardé à la poitrine. Malheureusement, il en est mort.

Après son interpellation, Traoré M. a conduit les éléments de police à leur domicile. Invitée à montrer le couteau de la mort, elle a déclaré l’avoir jeté sur le toit d’une boutique du quartier où il a été effectivement retrouvé. La jeune fille a été gardée à vue.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome