Un douanier meurt dans des conditions mystérieuses à Yopougon


15/10/2020
Un douanier meurt dans des conditions mystérieuses à Yopougon
Et curieusement, le défunt avait toujours en sa possession son téléphone portable et son portefeuille.

Après une vie bien remplie à la fonction publique précisément à la douane Ahoué N’Takpé Félix a tiré sa révérence dans des contions dramatiques. Soir Info nous met au grand jour les circonstances de son décès.

Agé de 61 ans et retraité de la douane Ahoué N’Takpé Félix a quitté le domicile familial dans la nuit du dimanche 27 septembre 2020 aux environs de 23h, nous explique dans ses colonnes le quotidien. Avant son départ de la maison, il informe sa fille par téléphone qu’il se rend à un rendez-vous avec un ami. Il ajoute qu’il ne tardera pas.

Mais le douanier à la retraite disait ses derniers mots à sa fille. Son corps a été retrouvé non loin de son lieu d’habitation à Yopougon ananeraie près du groupe scolaire Guicharolin le lundi 28 septembre 2020 Et curieusement, le défunt avait toujours en sa possession son téléphone portable et son portefeuille.. Il gisait dans une mare de sang. Les secours n’ont rien pu faire car l’homme avait depuis passé l’arme à gauche.

La police, arrivée sur les lieux, fait d’étranges constats. Il a une blessure à la tempe droite produite par un impact de balle. Il a donc été tué à bout portant. Encore l’arme du crime, un pistolet automatique (Pa) est retrouvée sur le corps de la victime. Et curieusement, le défunt avait toujours en sa possession son téléphone portable et son portefeuille.

Au regards des faits, des experts penchent pour un règlement de compte. Plusieurs interrogations attendent des réponses afin de mieux comprendre les contours de ce meurtre. Pour cela, une enquête a été ouverte.

Alain Zadi

Alain Zadi

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2