Transport : 2020, l’année des transports autonomes au Japon ?

High tech
Publié le Source : Linfodrome
transport-2020-l-annee-des-transports-autonomes-au-japon De nombreux constructeurs nippons planchent sur des véhicules sans conducteur.

De nombreux projets de véhicules sans conducteur vont être testés cette année dans l’Archipel nippon, informe 20 Minutes dans une publication ce jeudi 23 janvier 2020.

Le taxi s’immobilise le long du trottoir. L’homme sort son téléphone portable et scanne un QR code sur la vitre arrière du véhicule, après avoir brièvement pianoté à l’écran. La porte coulissante s’ouvre instantanément, et le cobaye s’installe à bord. Puis une simple pression sur une tablette à l’intérieur met la voiture en branle, vers sa destination préprogrammée.
Peu importe que deux opérateurs soient assis à l’avant du taxi sans conducteur. Que le « modèle » du jour, un Canadien de 35 ans – choisi pour démontrer que le système est accessible aux touristes étrangers –, peine parfois à interagir avec les différents véhicules via son application mobile. Ou qu’une intervention humaine soit nécessaire pour répéter montée et descente trois ou quatre fois, afin de permettre aux dizaines de journalistes agglutinés sur le trottoir de capturer l’instant sous tous les angles.
L’expérimentation lancée en début de semaine, et qui doit se poursuivre jusqu’au 1er février, est présentée comme une première mondiale. Mais elle est moins une démonstration technique de véhicule sans conducteur qu’un aperçu d’une solution qui se développe dans tout le Japon, présentée comme une réponse à deux défis majeurs de l’Archipel : l’afflux massif de touristes étrangers et la diminution de la main-d’œuvre liée au recul de la population.