Reconnaissance faciale : Microsoft refuse à la police américaine l’accès à sa technologie


14/06/2020
Reconnaissance faciale : Microsoft refuse à la police américaine l’accès à sa technologie
Microsoft pour « une régulation gouvernementale forte »

 Selon un haut responsable, Microsoft ne vendra pas sa technologue « tant qu’il n’y aura pas de législation fédérale solide basée sur les droits de l’Homme », rapporte 20 Minute dans une publication le vendredi 12 juin 2020.

 Microsoft a annoncé qu’il refusera à la police américaine l’accès à sa technologie de reconnaissance faciale, l’absence de législation. L’initiative, à l’instar d’autres géants de l’Internet, s’inscrit sur fond de manifestations contre les violences policières. En

« Nous ne vendons pas notre technologie de reconnaissance faciale à des services de police américains à l’heure actuelle, et tant qu’il n’y aura pas de législation fédérale solide basée sur les droits de l’Homme, nous ne vendrons pas cette technologie aux forces de l’ordre », a déclaré Brad Smith, un haut responsable de Microsoft lors d’une table ronde organisée par le Washington Post.

Microsoft prévoit également de mettre en place des mécanismes pour évaluer l’usage fait de cette technologie controversée même en dehors des forces de l’ordre. « Ces deux dernières années nous nous sommes concentrés sur le développement et la mise en œuvre de principes solides pour nous aider dans l’usage de la reconnaissance faciale, et nous n’avons cessé de demander une régulation gouvernementale forte », a insisté Brad Smith.

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome