Cybersécurité: Une faille concerne des millions de Smartphones Android

High tech
Publié le Modifié le Source : Linfodrome
cybersecurite-une-faille-concerne-des-millions-de-smartphones-android

 Piratage: La faille de sécurité est liée à une puce équipant les SoC Snapdragon des smartphones fabriqués entre 2007 et 2018

Des millions de smartphones à travers le monde sont susceptibles d’être touchés par une vulnérabilité découverte par une équipe de chercheurs de CheckPoint. Si l’information n’a été rapportée que cette semaine, les spécialistes en sécurité ont identifié l’anomalie fin 2020. Celle-ci concerne un élément lié aux SoC Snapdragon de Qualcomm qui équipent 40% des smartphones circulant dans le monde, rapporte Futura-Sciences .

La faille a été identifiée au niveau des modems de station mobile (MSM) présents dans les SoC du fondeur américain. Ce type de modem est en communication avec Android, «et l’ensemble des périphériques du téléphone, comme les caméras, le capteur d’empreinte digitale», précise le média spécialisé. Il représente donc une cible idéale pour les pirates souhaitant accéder aux données de leurs victimes.

Accès à l’historique des appels, aux SMS… .Android communique avec cette puce au moyen d’une interface de gestion du nom de QMI. Les pirates pourraient donc exploiter la faille, qui se situe à ce niveau. Dans le pire des scénarios, les pirates pourraient accéder à l’historique des appels, aux SMS ou même écouterles conversations.

Tous les téléphones ne sont cependant pas concernés. Si votre smartphone sous Android a été commercialisé entre 2007 et 2018, il est possible qu’il contienne la faille. Toutes les marques sont potentiellement touchées. Selon les chercheurs de CheckPoint qui ont prévenu Qualcomm, depuis tout ce temps, la vulnérabilité n’aurait pas été exploitée. Un patch correctif a, depuis, été diffusé. Il est toutefois conseillé de vérifier si votre fabricant a mis à disposition une mise à jour avec ce patch destiné à votre appareil.

Source: 20 minutes

Marie ANOMAN