Technologie: Mayyan, le moteur de recherche cent pour cent Africain

Publié le Modifié le
technologie-mayyan-le-moteur-de-recherche-cent-pour-cent-africain Le co créateur du moteur de recherche Mayyan
High tech

Du nouveau ! Un moteur de recherche cent pour cent Africain pour donner un coup de pouce au développement du continent. Découvrez l’outil numérique Mayyan !

L’Afrique a désormais son propre moteur de recherche. Créé en 2020 par un entrepreneur d’origine sénégalaise et malienne, Moussa Touré, Mayyan est un moteur de recherche qui a décidé de se mesurer aux géants d'Internet Google et Yahoo.

Impact social

A l’image de Google, ce moteur de recherche est basé sur Microsoft Bing et fonctionne comme tout autre moteur de recherche. Il s’agit d’une trouvaille sénégalo-malienne qui vise à impacter le continent Africain en terme de développement socio-économique.

Avec à son actif plus de 80 000 utilisateurs, ce moteur se démarque de ses concurrents par le fait que chaque clic sur une annonce génère des revenus utilisés pour soutenir des projets de développement sur le continent.
Son créateur, Moussa Touré, entend rivaliser avec les géants du Web et "être un acteur de l'émergence du continent". Il veut faire de Mayyan un outil qui va aider au développement de l’Afrique, en investissant 30% de ses revenus générés dans des organisations à but non lucratif qui œuvrent sur le continent.

A cet effet, il se focalise sur le développement de trois projets précis. Il s’agit de l’accès à l’eau à travers des forages, l’autosuffisance des populations Africaines à l’alimentation en investissant dans l’agriculture, et l’électrification des zones rurales dont les hôpitaux, les écoles et les domiciles.

Atteindre 500.000 utilisateurs en Afrique d’ici 2030

C’est du moins ce que le promoteur, Moussa Touré, s’est donné comme mission. Il promet d’investir 30% des revenus publicitaires dans des organisations à but non lucratif œuvrant pour le développement du continent.

Grâce à sa nouvelle création, l’entrepreneur sénégalo-malien se positionne comme un concurrent au géant technologie Google et s’est fixé comme objectif d’atteindre les 500 000 utilisateurs en Afrique d’ici à 2030.

Contrairement à d’autres moteurs de recherche, Mayyan assure de ne pas vendre les données personnelles des utilisateurs à des sociétés tierces.

Mariam Coulibaly (Stg)