Amnésie

Parlons-en
Publié le

En d'autres circonstances, on parlerait d'épiphénomène. Mais à l'approche de la grande échéance, l'on se rend compte que ces locales étaient une mise en jambes. Elles ne doivent cependant pas nous faire oublier ce que nous avons vécu. Le grabuge enregistré çà et là nous rappelle la formule du juriste : « Satan nous avait possédés ». Mieux, il nous convainc que cela ne doit plus arriver.

Serges Yavo
Récents billets de l'auteur

De la même catégorie

Didier ASSOUMOU
Didier ASSOUMOU
Didier ASSOUMOU