Culture

Exclusif!!! Dorcas Gloria ''gifle'' le Ministre de la culture

Ce qui l'a poussé à agir ainsi
25/03/2015
(Photo DR)
Il aura fallu attendre la célébration du cinquantenaire du cinéma ivoirien pour qu'une actrice clé de l'industrie cinématographique ivoirienne apporte une ''gifle'' au Ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kacou Bandaman. Très en colère, Dorcas Gloria, productrice cinéma, a dit ses vérités, très crues au gardien de la culture en Côte d'Ivoire.

Productrice et réalisatrice de la série ''Fashe'' qui a eu le prix du meilleur scénario en 2012, du long métrage ''Football love'' qui a eu glané également un prix au Festival du film panafricain de Cannes et de ''Best movie'', meilleur film au Charity festival de Monaco, Dorcas Gloria est très remontée en ce moment contre le Ministère de la Culture et de la Francophonie qu'elle estime ne pas aider véritablement les cinéastes ivoiriens.

Pour son coup de gueule à l'encontre du Ministre Maurice Bandaman, la cinéaste commence d'abord par une mise en garde. ''Arrêtez de m'envoyer des mail et des messages me demandant d'aller assister à votre soi-disant cinquantenaire du cinéma ivoirien'', plante-t-elle le décor. Avant de taxer le Ministre ivoirien de faire du copinage quant aux subventions destinées à aider les acteurs du cinéma ivoirien. ''Vous invitez les gens dans vos réunions de copinage où tout se passe entre vous et on sait d'avance qui sera aidé ou non'', accuse-t-elle.

Déballant toujours ses griefs contre le Ministère de la Culture et de la Francophonie, elle n'hésite pas à dévoiler qu'au lieu d'aider les acteurs du cinéma ivoirien, Maurice Bandaman et ses collaborateurs préfèrent plutôt se payer des voyages de luxe à Cannes. ''Vous êtes content d'aller vous balader à Cannes avec des budgets inestimables et vous parlez d'un cinquantenaire qui sera du lourd, du balaise... Si mes souvenirs sont bons pendant qu'on partait à Cannes et à Monaco, vous nous avez promis un seul billet pour trois personnes et à la fin nada. Rien, même pas un euro pour boire de l'eau en route, on s'est démerdé nous-même sans un seul franc de ce soit disant ministère de la culture et nous sommes revenus avec des trophées'', crache-t-elle toute amer.

Et de lâcher ''ce ministère fait honte au Président de la République, à croire que le ministre Maurice Bandaman veut voir les artistes mendier et mourir de maladie''.

Et pour elle ''cette méchanceté à son endroit, pourtant elle gagne des prix'' résiderait dans le fait qu'elle soit métisse d'origines ivoirienne, Béninoise et Portugaise.

Actuellement en production de sa toute nouvelle série ''Ama'' et un court métrage ''Le billet pour Cannes'', elle dit se concentrer sur ses productions plutôt que de répondre à une invitation à participer au cinquantenaire du cinéma ivoirien.

Philip Kla

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome