Fadal Dey porté à la tête de l’Union pour le progrès des artistes de Côte d’Ivoire pour un mandat de cinq ans


06/07/2020
Fadal Dey porté à la tête de l’Union pour le progrès des artistes de Côte d’Ivoire pour un mandat de cinq ans
Ph DR

Anciennement figure de proue du Collectif des artistes pour le changement du Burida (CACB), Fadal Dey est depuis le vendredi 03 juillet 2020 le premier président de l’Union pour le progrès des artistes de Côte d’Ivoire (UPACI) pour un mandat de cinq ans.

Élu par acclamation à l’unanimité des membres de l’Union pour le progrès des artistes de Côte d’Ivoire à l’issue de la première Assemblée générale constitutive (AGC) qui s’est tenue le vendredi 03 juillet 2020 à la Maison de la Presse d’Abidjan-Plateau, Fadal Dey s’est réjoui de l’arrivée de cette union dans le secteur des arts et de la Culture en Côte d’Ivoire. « Une nouvelle union des artistes de Côte d’Ivoire est née. Une nouvelle structure des artistes de Côte d’Ivoire est née. Elle s’appelle UPACI : Union pour le Progrès des Artistes de Côte d’Ivoire », a-t-il annoncé dans une publication sur sa page Facebook. 

Au sortir de son élection, Fadal Dey a remercié ses pairs pour la place placée en sa personne en lui confiant les rênes de l’UPACI. Il a par ailleurs invité ses confrères artistes à adhérer massivement à ladite union. « Je viens par ce présent post dire merci à tous ces amis et collègues artistes qui m’ont fait confiance en m’élisant à la tête de cette nouvelle structure. Le défi est grand mais tous ensemble, main dans la main, nous allons y arriver. Sans vous, je ne suis rien et ne peux rien. Je compte donc sur chacun de vous. J’invite tous les artistes de Côte d’Ivoire à adhérer massivement à l’UPACI car c’est une union qui nous mettra véritablement au travail », a-t-il indiqué. 

L’Union pour le progrès des artistes de Côte d’Ivoire, à en croire son premier président a pour objectifs « le travail dans la cohésion au sein de notre corporation et la paix ». L’UPACI se veut une union fédératrice au service des artistes ivoiriens. Elle revendique un meilleur repositionnement du statut d’artiste. « J’aimerais rassurer tout le monde en disant à tous que c’est un instrument de rassemblement et de paix qui sera au service de tous pour le bonheur de tous les artistes de notre pays. Nous ne venons pas pour concurrencer qui que ce soit et nous n’avons pas l’intention de concurrencer qui que ce soit. Les querelles ça suffit ! Les palabres inutiles qui ne nous mènent à rien, ça suffit ! Nous avons besoin de tout le monde et nous voulons travailler avec tout le monde dans la paix. Il est temps que nous démontrions aux uns et aux autres et à nous-mêmes que nous méritons l’appellation de miroir de la société », a-t-il défendu.  

Avant son investiture, Fadal Dey annonce une tournée auprès des institutions, organismes et structures partenaires de la culture et des arts pour présenter la vision de son association. « Très bientôt, nous allons entreprendre une tournée de présentation de l’union à toutes les institutions de la République », a-t-il dévoilé. 

 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome