Décès de Léïla Koné (2ème dauphine Miss CI 2019), Prince Chérif (président du Comité Miss CI Italie) dit tout


13/07/2020
Décès de Léïla Koné (2ème dauphine Miss CI 2019), Prince Chérif (président du Comité Miss CI Italie) dit tout
Ph DR

Dans un entretien qu’il a accordé à Linfodrome après le décès de Léïla Koné, 2ème dauphine Miss CI 2019 par ailleurs Miss CI Italie 2019, Prince Chérif, le président du Comité Miss CI Italie dit tout sur cette Miss, triple championne d’Italie en saut en hauteur.  

Comment s’est faite la rencontre entre vous et Léïla Koné ?
Comme chaque année, on lance l’appel à candidature. Il faut souligner que Léïla a été Miss CI Italie 2019. Mais déjà en 2018, j’avais été contacté par sa mère qui me disait que sa fille remplissait les critères du concours mais comme elle était née en Italie, elle ne s’exprimait pas bien en français. Toutefois, elle m’avait vraiment rassuré de la beauté de sa fille qui selon elle avait le physique d’une Miss. Aussi, elle m’avait appris qu’étant donné qu’elle tenait à ce que sa fille se présente au concours qu’elle l’enverrait en France pour se perfectionner dans la langue et aussi y faire des études.

Au final, elle a passé un an France et en 2019 elle est revenue et sa mère l’a envoyé à Abidjan pour qu’elle puisse s’enquérir des réalités du pays et lorsque nous avons lancé le concours en 2019, elle s’est inscrite. Et depuis lors, nous avons gardé de bonnes relations. J’étais pour elle un grand frère comme elle aimait bien m’appeler. Elle avait beaucoup d’estime pour moi et je l’aimais beaucoup comme ma petite sœur. Et même lorsqu’il y avait des problèmes entre sa mère et elle, j’étais sollicité pour trouver des solutions. Sa mère me sollicitait souvent pour que je donne des conseils à sa fille.

 

Pour la première fois, votre Comité venait de voir l’une de ses Miss dans le trio final de Miss CI. Comment avez-vous vécu se sacre ?

Son sacre à Miss CI est certes d’abord une satisfaction personnelle pour Léïla mais aussi et surtout pour toute la diaspora. L’Italie participe au concours seulement depuis 2015 et c’était pour la première fois qu’on avait une Miss qui était dans le trio au niveau national. Nous étions donc fiers d’elle et très contents de son sacre. Car rien ne prédestinait cette jeune fille à être une Miss. Elle était une athlète, triple championne d’Italie en saut en hauteur. À ce titre, elle était très bien connue du public sportif en Italie.

 

Quels sont vos sentiments après l’annonce du décès de votre Miss ?

C’est un sentiment de tristesse et surtout de déception qui m’anime avec sa mort. Elle avait toujours cette envie de toujours faire mieux surtout avec son parcours de sportif. L’échec ne faisait pas partie de son Adn, elle voulait toujours gagner, être toujours la meilleure. Toutes mes pensées vont en ce moment vers sa mère. Léïla était sa seule et unique fille, son seul garçon étant décédé. Avant, pendant et toute la durée de son mandat, sa mère était à ses côtés pour la soutenir. Elle a en fait tout abandonné en Italie pour être auprès de sa fille à Abidjan.

 

Saviez-vous qu’elle était malade ?

À dire vrai, je n’ai jamais su que ma Miss était malade. Cela faisait quand même un mois qu’on ne s’était pas pris les nouvelles. Notre dernière conversation remonte au jour de son anniversaire où je lui avais adressé un message. Mon message suite à cette triste nouvelle, c’est de remercier tous ceux qui soutiennent en ces moments difficiles, la famille, le Comici et le Comité Miss Côte d’Ivoire Italie et prier Dieu pour le repos de l’âme de notre fille. Une jeune fille, à peine 21 ans qui décède dans la fleur de l’âge. Toute l’Italie est sous le choc. Que Dieu l’accueille auprès de lui et que tous ceux à qui elle aurait fait du tort ou eu un manquement lui accordent leur pardon. Que Léïla sache que de là où elle se trouve, son président que je suis l’aime et la porte dans son cœur. 

 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2