Un propriétaire de bar se tue dans un grave accident de la circulation le premier jour de l’ouverture officielle de leurs établissements


31/07/2020
Un propriétaire de bar se tue dans un grave accident de la circulation le premier jour de l’ouverture officielle de leurs établissements
Ph DR

Un propriétaire de bar est décédé des suites de blessures dans un grave accident de la circulation qui s’est produit dans la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 juillet 2020 au Plateau, selon des sources concordantes.

Dramatique ce qui est arrivé à L.P, propriétaire du bar ‘’Le temps d’aimer’’ sis en Zone 4. Il s’est tué dans un accident de la circulation aux environs de 3h du matin, ce jour de la Tabaski. Son véhicule, à en croire des sources concordantes a percuté violemment un camion en panne en stationnement dans la pénombre dont rien n’indiquerait sa présence en bordure de voie. Selon des témoignages, c’est aux environs de 22h que le camion aurait stationné dans le coin. 

« Au niveau de la baie, j'ai vu ce camion, vers 23h, stationné sur la chaussée dans le noir sans panneau de signalisation et je disais celui-là va créer un accident vu que ses feux de détresse n'étaient pas allumés et ils (le chauffeur et autres) n'avaient pas placé de panneaux de signalisation à quelques mètres avant pour prévenir. Moi-même, je ne voyais pas devant moi et j'ai raté ce camion », a relaté dans un post un témoin ayant eu plus de chance que la victime. 

Puis d’autres personnes ayant échappé à cet accident de raconter leur chance. « Ce camion m’a raté à mon retour du 40/40. Il est resté garé en plein milieu de route sans fare depuis 22h30. À ce niveau, les lampadaires étaient tous éteints et en l’évitant, mon intuition me disait qu’il allait avoir quelque chose de grave », a confié un heureux conducteur corroborant le récit d’un autre chanceux qui dit avoir vu le camion en stationnement « avec un autre camion de remorquage sans mettre ses feux de détresse » aux environs de 22h.

Transfuge du Café de Rôme, la victime, patron du bar ‘’Le temps d’aimer’’ sis en Zone 4 était, à en croire des témoignages, était « un homme qui avait l’amour de son travail, qui ne rentrait pas chez lui tant que le dernier client ne quitte son établissement ». Son décès accidentel le premier jour de la réouverture officielle des bars et boites de nuit après plusieurs mois de fermeture en rajoute sur la peine de ses proches. 

Le choc avec le gros camion en stationnement était si violent que la voiture de la victime a été gravement endommagée. Les pompiers et les forces de l’ordre et de sécurité arrivés sur les lieux de l’accident ont procédé au constat d’usage et ont rétabli la circulation.  

 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2