Côte d'Ivoire

Après sa sortie contre le pouvoir Ouattara/ Des ivoiriens à Tiken Jah: «Tu es un traître»

Publié le
apres-sa-sortie-contre-le-pouvoir-ouattara-des-ivoiriens-a-tiken-jah-tu-es-un-traitre Tiken Dja provoque la réaction des internautes après sa sortie contre le Président Ouattara. Ph archives
People

La sortie de Tiken Jah hier jeudi 22 juillet contre le pouvoir Ouattara qu’il a traité d’utopique a suscité de vives réactions au sein des internautes ivoiriens. Certains allant jusqu'à l'accuser de «traître».

Pendant que d’autres applaudissent et saluent la clairvoyance de Tiken Jah qui a critiqué sans gants le pouvoir Ouattara, d’autres par contre estiment que le descendant des Facoly est un «traître». Et les commentaires et autres supputations sur cette sortie de Tiken Jah vont bon train. Certains internautes allant jusqu’aux injures soit pour défendre Tiken Jah, d’autres, soit pour lui faire les remontrances les plus acerbes.

Pour les défenseurs de Tiken Jah, il reste toujours l'artiste qui a toujours pris position pour le peuple en dénonçant et critiquant la mauvaise gestion du pouvoir. «Bravo Tiken Jah pour ce message fort», salue Henri K. Quant à Ernest Yao, «Tiken Jah reste l’artiste du peuple et jamais ne cautionnera les déboires d’un pouvoir ou un gouvernement quel qu’il soit». Puis à Ali Touré d’ajouter que «si Tiken Jah qui n’a jamais cautionné l’injustice et la mauvaise gestion du pouvoir, c’est que le pouvoir Ouattara est loin de respecter ses engagements de campagne. Salut l’artiste et bravo pour ce message fort».

À lire cet article: Tiken Jah en colère cogne le pouvoir Ouattara: «De l’utopie au sommet de nos gouvernements. Il n’y a jamais eu de changement»


À côté de tous ces nombreux commentaires élogieux à l’endroit de Tiken Jah, d’autres internautes par contre estiment inopportune cette sortie de l’artiste. «Il n’est pas opportun pour Tiken Jah de sortir un album pour critiquer le président Alassane Ouattara. Il a milité pour que Gbagbo quitte le pouvoir en faisant croire à l'opinion internationale qu'il y a la xénophobie en Cote d'Ivoire», pense S. Bony. Et Simon Gogoua d’ajouter «Que Tiken s’estime heureux d’avoir instauré la vraie démocratie». C’est la raison pour laquelle il dit ne pas comprendre les critiques de l’auteur de «Le pays va mal». «Pourquoi s’insurge-t-il pour la démocratie qu’il a tant souhaitée?», s’interroge-t-il.

Pour Marius B., Tiken Jah n’est plus ou moins qu’un «lâche, un traître». Ismaël Thierry, lui, estime que Tiken Jah devrait «arrêter un peu». À l’en croire, la misère des ivoiriens ne date pas d’aujourd’hui et durant tout ce temps, Tiken Jah s’est rendu coupable de son silence et donc pas question de parler d’utopie maintenant. «J'ai l'impression qu'il s'ennuie depuis qu'Ado est au pouvoir. Cette utopie ne date pas d'aujourd'hui. Ça fait 5 ans qu'on croule sous le poids de taxes de tous genres et que la vie est de plus en plus chère. Pendant ce temps, lui, il vantait les infrastructures routières. N'importe quoi !!!», s’est-il indigné.

Vame Touré, lui, estime plutôt que Tiken Jah reste au Mali pour critiquer, il devrait plutôt revenir dans son pays, en Côte d’Ivoire, pour participer à son développement. Pour Thierry MBougoue, Tiken Jah ne mérite plus d’appartenir à la famille rasta depuis qu’il a pris fait et cause pour le pouvoir Ouatttara. «J'ai honte à ta place. Pour moi, tu n'es plus un rasta, tu es un traître», accuse-t-il.

Comme on le voit, les critiques de Tiken Jah à l’encontre du pouvoir Ouattara qu’il estime avoir failli à sa mission, continuent d’alimenter des débats. Et dans ces débats, les avis restent mitigés.

À lire le clip de "Mon pays va mal" de Tiken Jah

Philip KLA
Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.