Concerts de DJ Arafat et Debordo Leekunfa du 31 mars : La bataille se joue entre et la ‘’Chine’’ et les ‘’Magnans’’

People
Publié le Source : Linfodrome
concerts-de-dj-arafat-et-debordo-leekunfa-du-31-mars-la-bataille-se-joue-entre-et-la-chine-et-les-magnans Ph DR

Qui de la ‘’Chine’’ de DJ Arafat et des ‘’Magnans’’ de Debordo Leekunfa va battre le record d’affluence au soir du 31 mars ? Chacun des deux camps joue à fond ses cartes pour mobiliser au maximum ses fans.

''À la guerre comme à la guerre''

Depuis le lancement de leurs différents concerts aux mêmes dates et aux mêmes heures mais seulement à des lieux différents, Debordo Leekunfa et DJ Arafat ont conscience qu’ils n’ont plus droit à l’erreur. Encore moins droit de reculer. Au risque de voir leurs carrières battre de l’aile au moindre faux pas. Conscients de ce fait, les deux amis d’hier mettent sur place des stratégies pour ne pas ‘’taper poteau’’ ce jour-là. Et dans cette guerre déclarée des chiffres, chaque camp appelle à la mobilisation de ses fans. Avec d’un côté ‘’la Chine’’ de DJ Arafat et de l’autre ‘’les magnans’’ de Debordo Leekunfa. Il faudra également en plus de leurs fans compter avec ces célébrités qui ont affiché leurs positions pour chaque camp.

À lire cet article : Palabres DJ Arafat-Debordo, ce qui s’est passé : Sidiki Diabaté au cœur de la rixe entre Beerus Sama et Opah la Nation

Cette guerre qui se fait en grande partie sur les réseaux sociaux s’est finalement transportée chez les célébrités de tous domaines. Des footballeurs en passant par les artistes, les youtubeurs, les bloggeurs… tout y passe pourvu que le message passe.

 

Quand les célébrités affichent leurs positions chaque camp

Pour éviter de se voir rejeter par chacun des protagonistes, plusieurs artistes ont décidé d’afficher une neutralité. Ce qui n’a pas été du goût de Debordo Leekunfa et DJ Arafat. Et ils n’ont pas manqué de traduire leur mécontentement face à cette situation qu’ils ont estimé déplorable. Debordo est même monté au créneau pour déplorer la traîtrise de certains artistes notamment du couper-décaler ayant refusé de lui donner l’ascenseur à un moment où il a besoin de leurs soutiens.

Lire aussi : Pour son concert du 31 mars à Yopougon : DJ Arafat va mobiliser 100 policiers, 50 gendarmes et 50 vigiles

Pareil pour DJ Arafat qui a fustigé et dénoncé ce fait. Il s’est donc résolu à ne compter que sur ses soutiens extérieurs. Parmi ceux-ci, il a les soutiens de Didier Drogba, MHD, Tenor, Maître Gims et Sidiki Diabaté entre autres. Quand Debordo lui mise plus sur ses ‘’magnans’’ et quelques visages connus des réseaux sociaux.     

D’ailleurs, cette intrusion d’artistes « étrangers » dans leurs affaires a failli tourner au pugilat. Debordo Leekunfa qui ne supportait pas cette trop implication de l’artiste malien Sidiki Diabaté le lui a vigoureusement fait savoir. Une réaction pas du tout appréciée par DJ Arafat qui a manqué de se battre avec Debordo.

À lire aussi cet article : Debordo Leekunfa confie : « C’est à cause de moi que DJ Arafat a décidé de faire un concert le 31 mars. Je ne vais pas taper poteau »

À quelques 05 jours donc de ces deux concerts qui ont d’énormes enjeux pour ces deux artistes, seuls leurs fans pourront leur donner cette assise en répondant massivement à leurs appels. Même s’ils ne jouent pas vraiment sur les mêmes terrains (le stade de la BAE, c’est au moins 20 000 personnes et l’espace L’oiseau livres du Palais de la Culture de Treichville, c’est environ 10 000 personnes), le seul flop pourrait avoir un retour négatif sur la carrière de chacun d’eux. Dans cette bataille pour démontrer sa puissance, son pouvoir, sa notoriété et sa suprématie, qui donc de la ‘’Chine’’ de DJ Arafat et des ‘’Magnans’’ de Debordo Leekunfa aura le dessus ? Affaire à suivre donc ! 

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.