La résidence d’Arafat Dj sous haute surveillance policière

Publié le Modifié le
la-residence-d-arafat-dj-sous-haute-surveillance-policiere Les forces de l'ordre ( casque sur la tête) devant la residence de Feu Dj Arafat pour empêcher le cafouillage dans le quartier Groupement 4000.
People

Le domicile de l'artiste Arafat Dj alias Houon Ange Didier est sous surveillance policière depuis son décès le lundi 12 août 2019 à 8h dans une clinique privée à Abidjan-Cocody les II Plateaux. L'artiste est décédé suite à un grave accident de moto, survenu le dimanche 11 août. Depuis les nombreux fans du Daishikan, continuent d'affluer chez lui à Cocody-Angré.

Hier mardi, un impressionnant dispositif sécuritaire était visible dans son quartier, aux alentours de sa maison. Il est 10h 31 minutes lorsque nous arrivons au Groupement 4000 dans ce quartier de Cocody où vivait l’icône du coupé-décalé, avec sa fiancée et sa dernière fille. Nous franchissons sans difficulté le premier le portail de la cité précieusement gardé par des agents de sécurité privée. Environ 500 mètres après, des agents de police sont visibles devant un autre portail. Il règne un calme plat dans le secteur. Devant chaque ruelle menant au domicile du défunt, des éléments des forces de l’ordre, essentiellement de la gendarmerie nationale et de la police nationale, veillent. Non loin de là, sont stationnés 4 véhicules de transports de troupe. Dans l'un d'eux de nombreux gendarmes sont assis observant tous les mouvements des passants. Plus d’une cinquantaine d’éléments sont positionnés à tous les points stratégiques qui mènent à la maison du «président de la Chine».

Nous tentons de franchir la position des agents de police. Un adjudant-chef nous interpelle et demande à savoir où nous allons. Nous lui exprimons nos intentions. Il explique que le dispositif sécuritaire a été mis en place suite à des tensions et des casses, la veille (lundi 12 août, jour de la mort de l'artiste) par les fans d'Arafat Dj, dans la soirée. «Hier soir, ils ont saccagé plusieurs choses ici en voulant manifester leur douleur. Ils voulaient à tout prix entrer dans la maison, ce que nous avons refusé. Ils ont cassé plusieurs tuyaux de la Sodeci. Heureusement, tous ses biens (de l'artiste) ont été mis en lieux sûr, dès que la nouvelle de sa mort a été donnée», a-t-il indiqué sous le couvert de l’anonymat. Et d'ajouter: « Si vous allez au complexe sportif de Cocody, vous verrez que là-bas aussi les fans d’Arafat ont tout vandalisé, cassant sur leur passage les chaises et les bâches. Pourtant, cet endroit devrait être le lieu de retrouvailles pour l’organisation des funérailles».

Notre interlocuteur a révélé que l’ordre a été donné de ne laisser personne approcher encore moins entrer dans le domicile de l’artiste et que nous sommes également concernés par cet ordre. Aux alentours de la maison, des groupes de jeunes venus voir de leurs propres yeux ce qui se passe chez l'artiste continuaient d'arriver. «Haa le vieux, tu nous a fait ça. Vraiment tu n’as pas sciencé (n'a pas fait attention, Ndlr). Maintenant, qui va nous faire danser ? Héé vraiment, tu nous as eu, pourtant tu as dit que tu avais 100 ans de protection dans ton corps», se lamentaient certains parmi les jeunes fans, en larmes.

Sans insister, nous restons au-delà du cordon de sécurité pour observer la scène. De part et d’autres, la consternation était palpable et la tristesse se lisait sur les visages des riverains.

Venance AKA & Landry BEUGRE (stagiaires)